Altérations des gènes ALK et ROS1 dans les cancers du poumon

Les anomalies de ALK et ROS1 sont deux anomalies différentes mais qui ont beaucoup de similitudes.

ALK et ROS1 sont des gènes normaux de la cellule. Dans certains cancers du poumon (cancer non à petites cellules), ces gènes peuvent être anormaux. L’altération la plus fréquente est une translocation (ou réarrangement). En pratique, un fragment du chromosome « tourne sur lui-même » et met ainsi bout à bout deux gènes qui ne sont normalement pas côte à côte. Cette anomalie produit une protéine défectueuse qui est responsable de la cancérisation de la cellule.  Cette translocation concerne le gène ALK dans environ 5% des cancers du poumon (on parle de réarrangement ALK) et le gène ROS1 dans 1% des cancers du poumon. Les deux ne surviennent jamais ensemble.

Cette mutation n’est présente que dans les cellules du cancer des personnes malades. Elle n’est pas transmissible aux enfants de cette personne. Ce n’est pas une maladie génétique.

De nombreux médicaments ont été développés pour cibler ces deux anomalies. Ce sont des médicaments oraux (comprimés ou gélules), qui se prennent tous les jours à distance des repas. Ils sont particulièrement efficaces. Ces traitements sont prescrits dans les cancers avec métastases, dès le début de la maladie. En cas de progression de la maladie malgré le traitement, il existe d’autres médicaments du même type, qui peuvent être indiqués en fonction des situations. Bien souvent, lorsque la maladie reprend malgré le traitement, il est nécessaire de pratiquer une nouvelle biopsie. Toutefois, il est désormais possible de réaliser une biopsie liquide, par simple prise de sang, qui est suffisante dans un certain nombre de cas.