Comment se déroule un essai ?

Soigné aux Hospices Civils de Lyon, vous pourriez intégrer un essai clinique. Des centaines d’études sont en effet menées dans nos services, notamment dans le domaine du cancer, des maladies cardiovasculaires et des maladies neurodégénératives (de type maladie d’Alzheimer).

C’est votre médecin, à l’hôpital, qui vous propose de participer à une étude clinique, parce que vous répondez aux critères d’inclusion pour entrer dans un essai. Il s’agit le plus souvent d’essais de phase III.

Vous êtes informé clairement des objectifs de l’essai clinique, de la durée et de la méthodologie employée. Vous êtes informé des bénéfices attendus, des contraintes et des risques prévisibles, ainsi que de l’autorisation de l’essai par les autorités compétentes.  Ces éléments d’information sont réunis dans un document que vous pouvez lire avant de signer un consentement éclairé.

Vous avez le droit de refuser de participer à l’essai. Et vous pouvez vous retirer à tout moment après un premier accord. En revanche, vous ne pouvez pas exiger de participer à un essai. Les chercheurs seuls décident quels sont les critères d’inclusion et d’exclusion.

Après votre consentement, l’essai clinique ne démarrera pas tout de suite : cette période de transition (appelée screening) permet de vérifier que vous respectez tous les critères d’inclusion. Pour le savoir, différents examens biologiques et cliniques sont réalisés, parfois une hospitalisation. L’objectif de cette phase de screening est d’assurer votre sécurité.