Infirmier anesthésiste

La formation, d’une durée de 2 ans, est régie par l’arrêté du 23 juillet 2012 relatif à la formation conduisant au diplôme d’Etat d’Infirmier Anesthésiste.

Missions

  • Former des infirmiers diplômés d’Etat à la polyvalence des soins infirmiers dans les domaines de l’anesthésie, la réanimation, des urgences intra et extra hospitalières et de la prise en charge de la douleur
  • Mettre en œuvre la formation préparatoire aux épreuves d’admission dans les écoles d’infirmiers anesthésistes
  • Assurer la formation continue : Infirmier de salle de surveillance poste interventionnelle (SSPI) et réactualisation des connaissances pour les IADE
  • Promouvoir la recherche et favoriser la documentation en soins infirmiers dans les domaines de l’anesthésie et de la réanimation

Objectifs

La formation qui conduit au diplôme d’Etat d’infirmier anesthésiste vise l’acquisition de 7 compétences afin de répondre aux besoins de santé des personnes dans le cadre d’une pluri professionnalité.
L’infirmier anesthésiste diplômé d’Etat réalise des soins spécifiques et des gestes techniques dans les domaines suivants : anesthésie-réanimation périodes pré, per et post-interventionnelles, médecine d’urgence et prise en charge de la douleur
Il analyse et évalue les situations et intervient afin de garantir la qualité des soins et la sécurité des patients en anesthésie réanimation.

Durée

La formation universitaire est de 24 mois et 4 semestres. Le référentiel de formation donne lieu à l’attribution de 30 crédits européens par semestre de formation.
Le diplôme d’Etat sanctionne un niveau validé par l’obtention de 120 crédits européens (ECTS).
Ces 120 ECTS attribués permettent à l’étudiant d’obtenir un grade master 2 délivré par l’Université, conformément à la convention tripartite signée entre l’organisme gestionnaire, l’Université et la Région.

La formation se déroule en alternance entre cours théoriques et stages cliniques :

  • Semestre 1 : 280 h de cours magistraux et travaux dirigés (TD) / 490 h de stage / 105 h de travail personnel guidé
  • Semestre 2 : 210 h de cours magistraux et travaux dirigés (TD) / 490 h de stage / 70 h de travail personnel guidé
  • Semestre 3 : 280 h de cours magistraux et travaux dirigés (TD) / 490 h de stage / 105 h de travail personnel guidé
  • Semestre 4 : 140 h de cours magistraux et travaux dirigés (TD) / 560 h de stage / 70 h de travail personnel guidé
  • Total : 910 h de cours magistraux et travaux dirigés (TD) / 2030 h de stage / 350 h de travail personnel guidé

Programme pédagogique

Le programme se décompose en sept unités d’enseignement :

  • UE 1 : Sciences humaines, sociales et droit
  • UE 2 : Sciences physiques, biologiques et médicales
  • UE 3 : Les fondamentaux de l’anesthésie réanimation et urgence
  • UE 4 : Exercice du métier de l’infirmier anesthésiste
  • UE 5 : Etude et recherche en santé
  • UE 6 : Intégration des savoirs de l’IADE
  • UE 7 : Mémoire professionnel

Chaque unité d’enseignement contribue à l’acquisition des 7 compétences du référentiel de formation, à savoir

  • Anticiper et mettre en place une organisation du site d’anesthésie en fonction du patient, du type d’intervention et du type d’anesthésie
  • Analyser la situation, anticiper les risques associés en fonction du type d’anesthésie, des caractéristiques du patient et de l’intervention et d’ajuster la prise en charge anesthésique
  • Mettre en œuvre et adapter la procédure d’anesthésie en fonction du patient et du déroulement de l’intervention
  • Assurer et analyser la qualité et la sécurité en anesthésie-réanimation
  • Analyser le comportement du patient et assurer un accompagnement et une information adaptée à la situation d’anesthésie
  • Coordonner ses actions avec les intervenants et former des professionnelles dans le cadre de l’anesthésie-réanimation, de l’urgence intra et extrahospitalière et de la prise en charge de la douleur
  • Rechercher, traiter et produire des données professionnelles et scientifiques dans les domaines de l’anesthésie, la réanimation, l’urgence et l’analgésie

Les enseignements cliniques sont prodigués lors des stages, pour un total de 58 semaines réparties sur 4 semestres. Les disciplines suivantes sont concernées :

  • Anesthésie-réanimation en chirurgie viscérale, digestive, endoscopies, vasculaire, urologique, gynécologique
  • Anesthésie-réanimation en chirurgie céphalique tête et cou : ORL, ophtalmologie, maxillo faciale, neurochirurgie
  • Anesthésie-réanimation en chirurgie orthopédique ou traumatologique
  • Anesthésie-réanimation obstétricale
  • Anesthésie-réanimation pédiatrique
  • Prise en charge en pré-hospitalier (SMUR, urgence...)
  • Prise en charge de la douleur y compris sophrologie, hypnose…
  • Stage au sein d’une équipe de recherche

Modalités de validation du cursus

Les sept unités d’enseignement ainsi que la totalité des stages cliniques doivent être validés. L’étudiant se voit alors attribuer les crédits européens (ECTS) correspondants : 30 ECTS par semestre soit 120 ECTS pour les 2 années de formation.

Voici le type d’épreuves de validation auxquels l’étudiant peut être soumis en fonction des unités d’enseignements :

  • Évaluation écrite individuelle des connaissances
  • Travaux de groupe et présentation orale
  • Évaluation écrite individuelle associant contrôle des connaissances et analyse de situation clinique
  • Rapport écrit stage recherche et présentation orale
  • Soutenance mémoire professionnel

Quels sont les pré-requis et les diplômes nécessaires ?

Pour être admis à suivre l’enseignement sanctionné par le DEIA, les candidats doivent :

  • Etre titulaires :
    • soit d’un diplôme, certificat ou autre mentionné à l’article L. 4311-3 ou à l’article L.4311-4 du code de la santé publique leur permettant d’exercer sans limitation la profession d’infirmier ;
    • soit d’un diplôme ou d’une autorisation d’exercice délivrée par le directeur régional de la jeunesse des sports
  • Justifier de 2 années minimum d’exercice, en équivalent temps plein, de la profession d’infirmier au 1er janvier de l’année du concours
  • Avoir subi avec succès les épreuves d’admission à la formation préparant au DEIA organisée par chaque école autorisée sous contrôle du directeur général de l’agence régionale de santé
  • Avoir souscrit par convention l’engagement d’acquitter les frais d’enseignement fixés par le Conseil d’Administration de l’organisme gestionnaire, sauf dans les centres d’instruction relevant du ministère de la Défense