Consulter un medecin

Les HCL disposent d'un plateau de microbiologie unique en France

Publié le 11-04-2018
L’hôpital de la Croix-Rousse est le 1er hôpital français à se doter d’un plateau de microbiologie de 1 300m2, fonctionnant 24h/24 et 7j/7 grâce à 24 biologistes médicaux et 58 techniciens de laboratoire. 1 200 échantillons environ sont analysés par jour.

Un plateau de microbiologie unique

La double chaîne automatisée, d’une valeur d’environ 3 millions d’euros, est la plus grande installée dans un CHU français. Mise en service en novembre 2017, elle permet d’analyser les échantillons de microbiologie conventionnelle de type urinaire, sanguin, liquides biologiques ou autres échantillons biologiques d’intérêt.

« Nous avons démarré par les examens bactériologiques des urines et des dépistages des bactéries multi-résistantes. A ce jour, les prélèvements génitaux et les hémocultures ont également été implémentés, soit plus de 500 prélèvements par jour sur les 700 échantillons potentiels. Progressivement nous introduirons les liquides biologiques, les prélèvements de suppurations puis d’abcès et enfin les prélèvements respiratoires » précise le Dr Olivier Dauwalder, responsable du plateau technique. 

Automatisation et valeur médicale

Pendant longtemps, la diversité et la complexité des flux des prélèvements de microbiologie rendaient presque impossible son automatisation. L’installation des deux chaînes analytiques a permis d’automatiser les opérations chronophages et répétitives, réalisées auparavant par les techniciens de laboratoire comme l’ensemencement, le chargement et le déchargement des boîtes dans les incubateurs. La lecture des boîtes et le choix des examens complémentaires sont directement effectués sur écran HD par les techniciens et à terme, seront assistés par des algorithmes d’analyse d’images. Ces derniers dressent les bases des futurs systèmes d’intelligence artificielle en microbiologie. Chaque action est tracée. Le processus analytique microbiologique devient ainsi continu et standardisé, permettant son optimisation et la réduction du temps d’obtention des résultats.

« Dans le cadre du projet de réorganisation de la biologie aux HCL et suite à la fusion des laboratoires de microbiologie, cette chaîne automatisée était indispensable vu le volume important de prélèvements analysé chaque jour (environ 1 200/jour, dont 700 automatisables). Grâce à un temps d’incubation standardisée et une optimisation des flux analytiques, le rendu des résultats aux patients est plus rapide. De plus, ces instruments permettent une réduction de la manipulation des boîtes, limitant ainsi le risque d’erreur » explique le Dr Olivier Dauwalder.

L’installation de la chaîne automatisée et le passage en 24h/24 ont permis de repenser l’ergonomie du plateau technique : « Nous en avons profité pour regrouper l’espace de travail sur un seul étage pour faciliter les conditions de travail de nos 58 techniciens, encadrés par 24 biologistes médicaux. Les équipes de nuit bénéficient également d’un périmètre restreint pour limiter leurs déplacements » précise le Pr Vandenesch, coordinateur de l’institut des agents infectieux  du centre de biologie et d’anatomo-cytopathologie nord

Le nouveau plateau de microbiologie s’inscrit dans la réorganisation des activités de biologie et d’anatomo-cytopathologie des HCL, achevée fin 2017. L’objectif était de proposer une biologie de proximité (actes standards) dans chaque centre de biologie HCL, et de regrouper les activités spécialisées selon les thématiques médicales de chaque groupement hospitalier. Ainsi, le centre de biologie et d’anatomo-cytopathologie nord (CBPN) de l’hôpital de la Croix-Rousse-HCL regroupe une biologie de proximité et également les activités de microbiologie : bactériologie, virologie, mycologie et parasitologie. Il analyse les prélèvements de microbiologie issus de tous les centres de biologie HCL, du Centre Léon Bérard, et des hôpitaux du Vinatier, de Givors et Desgenettes.