Consulter un medecin

Les HCL pionniers des greffes cardiaque et pulmonaire

Publié le 06-12-2018
L'hôpital Louis Pradel célèbre cette année les 50 ans de la première greffe cardiaque et les 30 ans de la première greffe pulmonaire. Une expertise unique au cœur de l'activité de l'établissement, qui est le seul à réaliser ces interventions sur la région lyonnaise.
Durant toutes ces années, les chirurgiens (cardiaques et pulmonaires) n'ont cessé de sauver et d'améliorer des vies. Depuis 1979, 1741 greffes cardiaques (adultes et pédiatriques) ont été réalisées aux Hospices Civils de Lyon. En 1988, les greffes pulmonaires débutent à l'hôpital Louis Pradel-HCL et ce sont des milliers de vies qui sont ainsi transformées.
 
Certains patients greffés sont suivis depuis 37 ans par les équipes de l'hôpital Louis Pradel. Ce sont les plus anciens greffés cardiaques encore en vie (et toujours actifs) ! Car depuis plus de 30 ans (50 ans dans le cas de la greffe cardiaque), l’activité est restée continue sur l’établissement ; alors que tous les autres sites en France et dans le monde ont arrêté un temps avant de reprendre.
 
 

Un hôpital organisé autour de la prise en charge des greffés

L’activité de greffe mobilise et impacte toutes les ressources de l’hôpital Louis Pradel. Le travail collectif permet de passer outre la complexité de mise en œuvre de cette thérapeutique, qui reste aujourd’hui puissante et efficace sans égal. La spécialité de l’établissement permet de proposer aux patients greffés une prise en charge prioritaire et personnalisée dans le contexte rassurant du CHU.
 
 

Des techniques médicales de plus en plus pointues

Les greffes pulmonaires, cardiaques et cardio-pulmonaires permettent d’améliorer l’espérance de vie et les symptômes (comme l’essoufflement) de malades ayant une insuffisance cardiaque ou respiratoire grave (comme la mucoviscidose). Les résultats sont en constante amélioration, avec un taux de survie post-greffe à 10 ans de plus de 80% (contre 60% au niveau national). 
En 50 ans, la prise en charge tant sur le plan des immunosuppresseurs proposés que des modalités de suivi se sont transformées pour donner un espoir de longévité à plus de patients encore. Cette année par exemple à l’hôpital louis Pradel-HCL la prise en charge de l’insuffisance cardiaque et le suivi des patients transplantés ont été réunis dans un même service. 
Les progrès de l’anesthésie-réanimation avant, pendant et après l’opération jouent également un rôle important dans l’amélioration de la prise en charge des patients transplantés et la réduction des risques associés pour ces personnes.
 
 
Les greffes cardiaques et pulmonaires en chiffres
  • 1741 greffes cardiaques (adultes et pédiatriques) entre 1979 et 2018
  • 398 greffes pulmonaires depuis 1988
  • 78 doubles greffes cœur-poumons depuis la première à Lyon
  • Le plus jeune greffé cardiaque avait 2 jours
  • 80% de survie à 10 ans post-greffe (vs 60% en moyenne nationale)
  • 547 patients greffés sont suivis à Lyon 
  • Le plus ancien greffé du cœur l’est depuis 37 ans 
  • Le plus ancien greffé des poumons vit avec le même greffon depuis 28 ans

Un match dédié aux anniversaires des premières greffes
Le match Olympique Lyonnais/Rennes du mercredi 5 décembre a été dédié aux anniversaires des premières greffes cardiaques et pulmonaires. Deux patients greffés et suivis à l’hôpital Louis Pradel-HCL ont donné le coup d’envoi : le plus ancien greffé cardiaque et un patient double greffé pulmonaire. Ce fut également l’occasion de rappeler que chaque année, des vies sont sauvées grâce aux greffes et que cela ne serait possible sans les dons d’organes.