Consulter un medecin

Paralysie faciale : on peut opérer même après plusieurs années

Publié le 12-01-2018
Le centre expert ORL de l’hôpital Edouard Herriot-HCL peut décliner différentes interventions de haute technicité pour redonner vie à un visage.

« Je vois fréquemment arriver dans le service d’ORL des patients atteints de paralysie faciale sévère et qui découvrent que des solutions médicales ou chirurgicales existent pour pallier à leur infirmité. Cette errance thérapeutique leur a fait perdre beaucoup de temps alors qu’il est quand même important d’intervenir rapidement » remarque Delphine Vertu Ciolino, ORL à l’hôpital Edouard Herriot-HCL. La paralysie faciale touche 15 000 personnes en France, elle est provoquée le plus souvent par un virus banal qui attaque le nerf facial situé entre le cerveau et le muscle du visage. Dans 90% des cas, la guérison vient d’elle-même en 3 à 4 semaines, avec ou sans traitement (anti-inflammatoires ou antiviraux). Elle peut aussi être secondaire à une otite infectée, une tumeur. D’où la nécessité d’établir un diagnostic précis avec un ORL
spécialisé, une IRM, un test auditif ou électro-physiologique. 

« En cas de récupération partielle, notre service propose une rééducation avec une orthophoniste, il faut aussi des massages qui aident à réduire les contractures. Des injections de toxine botulique peuvent être proposées tous les 3 à 6 mois, à titre fonctionnel. C’est une technique délicate qu’il faut maîtriser», explique le Dr Delphine Vertu-Ciolino.

Une chirurgie inédite

Même quand la paralysie est définitive (après une tumeur, par exemple), des chirurgies de réparation peuvent exister. Il peut s’agir de dérouter un nerf sain (celui d’une partie de la langue ou de la mastication) de sa fonction première et de le ré-anastomoser (rebrancher) au nerf facial pour permettre la mobilité du visage. Ensuite, une rééducation spécialisée est nécessaire et fait appel à la plasticité cérébrale. Certaines techniques s’attaquent à la paupière pour aider les paupières paralysées à se fermer. Dans d’autres cas, la chirurgie utilise un muscle au niveau de la tempe ou de la cuisse pour rendre le sourire à un visage paralysé. Le Dr Vertu-Ciolino a développé à Lyon depuis quelques années, des interventions qu’elle est parfois la seule à pratiquer en France. La force du service d’ORL de l’hôpital Edouard Herriot est de disposer d’une large palette de solutions face à des cas même anciens et sévères de paralysie faciale.

/!\ Attention, ce reportage contient des images chirurgicales qui peuvent heurter la sensibilité des internautes