Structures de recherche

Aux Hospices Civils de Lyon, les équipes qui mènent des projets de recherche sont nombreuses. Elles travaillent dans tous les hôpitaux et en lien, le plus souvent, avec des structures de recherche extérieures (CNRS, l’INSERM), des industriels du monde pharmaceutique ou encore des start-ups.

Toutes les équipes HCL sont fédérées par le Département de la recherche clinique et de l’innovation (DRCI). Il est chargé de piloter les projets de recherche développés par les HCL et de suivre l’ensemble des activités de recherche qui se déroulent aux HCL.

Il se compose de :

  • La Direction de la recherche clinique et de l’innovation, structure administrative centrale. Elle assure le suivi des relations avec l’ensemble des partenaires extérieurs, gère les formalités administratives, les conventions. Elle négocie, rédige les contrats de recherche, apporte une expertise juridique. Elle gère les appels à projets de recherche externes ou internes, promeut les innovations technologiques.
  • Sa cellule innovation : multidisciplinaire, elle accompagne des cliniciens dans leur démarche d’implantation de technologies et de pratiques innovantes. Elle peut les aider à analyser et formaliser un projet, à rédiger un dossier d’évaluation clinique et/ou économique, à monter des dossiers pour réponse à différents appels d’offres. Elle peut assurer la coordination logistique du projet, réaliser la valorisation scientifique.
  • Le Conseil stratégique, chargé de définir et de mettre en œuvre les objectifs stratégiques de recherche aux Hospices Civils de Lyon. Il met en place des indicateurs de réussite et en assure le suivi. Il diffuse les résultats, assure le lien avec les structures partenaires des HCL. Il supervise l’ensemble de la recherche aux Hospices Civils de Lyon et les interactions tant internes qu’externes. 

Aux Hospices Civils de Lyon, diverses structures permettent aux chercheurs de mener à bien leurs études et aux patients d’accéder aux thérapeutiques les plus innovantes :

  • Le centre de ressources biologiques (CRB) collecte des milliers d’échantillons de sang et de tissus, indispensables aux avancées de la recherche.
  • Le centre d’investigation clinique (CIC), plateforme d'aide pour les investigateurs et les industriels. Son domaine d’expertise : l’essai clinique randomisé. Ses thématiques : cardiologie – transplantation ; immunité – inflammation – infectiologie ; pédiatrie – maladies rares.
  • 3 centres de recherche clinique (CRC) :
    • CRC Groupement hospitalier Nord, hôpital de la Croix-Rousse. Un domaine phare : l’infectiologie, en plein développement avec le pôle de compétitivité Lyon Biopôle et l’Institut de recherche technologique financé dans le cadre du « Grand Emprunt ».
    • CRC Vieillissement Cerveau Fragilité (Institut du Vieillissement). Ses domaines : cognition, nutrition, oncogériatrie, troubles de la marche, prescriptions médicamenteuses multiples. Il collabore avec des centres hospitaliers généraux pour augmenter les inclusions de patients, en synergie avec l’industrie pharmaceutique.
    • CRC Lyon Cancérologie Universitaire, structure mêlant les Hospices civils de Lyon et le Centre Léon Bérard. En lien avec le Centre de Coordination en Cancérologie (3C) dont la mission est d’impulser l’activité cancérologique aux HCL, mais aussi avec les deux plateformes d’essais précoces (HCL, CLB) en oncologie labellisées par l’INCa (CLIP2) et avec le CRC d’Annecy.
  • L'Institut de cancérologie (transversal aux Hospices Civils de Lyon) qui compte 1 plateforme transversale de recherche clinique et 1 Centre d’investigation de thérapeutiques en oncologie et hématologie (CITOHL).  
  • Le Centre de recherche de nutrition humaine (CNRH) Rhône-Alpes
  • 2 IHU (Instituts hospitalo-universitaires) : CESAME (neurosciences, handicap neurologique) et OPeRa (protection et réparation des organes, pathologies cardiovasculaires, greffes d’organes et de tissus composites)
  • 4 FHU (Fédérations hospitalo-universitaires) dédiées à l’oncohématologie (DIPOHL), aux maladies inflammatoires neurologiques (INTEREST), à l’obésité (DO-IT), aux maladies ischémiques (IRIS)
  • 2 RHU (Recherches hospitalo-universitaires en santé) : sur le des cellules tumorales (TROY) et sur une méthode rapide d’analyse des images IRM du cœur ou du cerveau (MARVELOUS)
  • Des centres de référence des maladies rares
  • Des centres de compétences des maladies rares
  • Des centres experts des cancers rares
  • 1 cohorte OFSEP (observatoire français de la sclérose en plaques, avec 36 000 personnes incluses)
  • Le pôle IMER (Information médicale, évaluation, recherche) et le pôle SRRV (Santé, recherche, risques et vigilances) apportent une aide en biostatistiques ou méthodologie. Ces 2 pôles mènent aussi leurs propres études (en santé publique, notamment).

Les équipes d’imagerie, de biologie, d’anatomopathologie et de pharmacie participent également aux projets de recherche. Ces mêmes équipes mènent leurs propres études.