Tarifs des consultations

Dans la plupart des cas, votre caisse d’assurance maladie et votre mutuelle prendront en charge tout ou partie des frais.

Si vous êtes assuré social, les frais de consultations, de radiologie, d’examens de laboratoires, etc. sont principalement pris en charge par l’assurance maladie. La part non prise en charge s’appelle le ticket modérateur (T.M.). Son montant varie en fonction du type d’examen et de votre régime d’assurance maladie. Ce ticket modérateur sera soit à votre charge, soit facturé à votre assurance complémentaire (mutuelle), si elle est agréée par les HCL et que vous avez fourni les documents justificatifs (carte mutuelle …).

Majoration ou dépassement autorisé lié au parcours de soins

Selon la spécialité du médecin, un dépassement autorisé peut être appliqué en supplément des tarifs indiqués ci-dessus. Il n’est pas pris en charge par l’assurance maladie et/ou par l’assurance complémentaire (mutuelle) quand vous êtes considéré « hors parcours de soins », c’est-à-dire :

  • si vous n’avez pas déclaré de médecin traitant à votre caisse d’assurance maladie
  • si, pour votre consultation, vous n’êtes pas orienté par le médecin traitant que vous avez déclaré (à l’exception de quelques spécialités comme la gynécologie).

Du privé dans le public ?

La loi autorise les praticiens hospitaliers à exercer un quota d’activités dites libérales (c'est-à-dire privées) jusqu’à 20 % de leurs consultations. Leurs honoraires peuvent alors dépasser la part couverte par la sécurité sociale et la mutuelle complémentaire. 

Les consultations en secteur privé

Si vous choisissez expressément d’être pris en charge dans le cadre de son activité libérale, le praticien ou son secrétariat doit vous informer des conséquences pratiques de votre choix (montant des dépassements d’honoraires, modalités de versement, situation du médecin à l’égard des organismes d’assurance maladie). Si des examens externes complémentaires (autres que la consultation) sont pratiqués dans le cadre de cette activité libérale (prise de sang, radiographie etc.), ils seront réglés à l’hôpital, et non directement au médecin.

Et si vous n’êtes pas couvert ?

Si vous n'êtes pas assuré social, ni bénéficiaire d'aucune autre couverture d'assurance maladie, ou à défaut de présentation des documents nécessaires à votre prise en charge, vous devrez régler les frais de consultation ou de soins externes par avance ou au plus tard le jour de la consultation à la caisse du bureau des admissions.