Etre soigné aux HCL - Médecine de la reproduction - CECOS

Don de gamètes

CECOS de LYON / Don de gamètes Le don de sperme est peu connu mais reste pour certains couples touchés par l’infertilité masculine, le seul espoir d’avoir un enfant.
A Lyon, les hommes volontaires pour donner leur sperme doivent s’adresser au CECOS : le Centre d’Etude et de Conservation des Œufs et du Sperme, un service hospitalier rattaché à la médecine de la reproduction.

Quels sont les critères pour être donneur ?
Il faut être père, âgé de moins de 45 ans et avoir l’accord de sa compagne si l’on est en couple. Le donneur doit aussi accepter la gratuité et l’anonymat du don, ainsi que l’engagement que représente cette démarche puisque un donneur doit se rendre au CECOS (Centre d’Etude et de Conservation des Œufs et du Sperme) environ 6 fois. Ce sont les seuls critères limitatifs hormis bien sûr d’éventuelles maladies.
I
I
I
I
I
I
I
I
I
I
I
I
I
I
I
 
Des questions sur le don d'ovocytes ?
Plus d'infos sur le site www.dondovocytes.fr

Pour une personne qui a décidé de donner, comment cela se passe-t-il ?
Le donneur prend rendez-vous au CECOS. Lorsqu’il se rend pour la première fois dans le service, le donneur, seul ou en couple, rencontre le médecin responsable du don. Ensemble, ils s’assurent que le donneur répond aux critères, font un bilan de son état de santé (analyses sérologiques etc…) et de ses antécédents.
C’est aussi un temps de rencontre pour poser des questions. Les interrogations du donneur pourront d’ailleurs être rediscutées tout au long de la démarche puisque ces entretiens avec le médecin ont lieu régulièrement au fil des prélèvements. Un rendez-vous obligatoire avec le/la psychologue du service est prévu dans le cadre du protocole de prise en charge.

Et les « prélèvements » ?
Si tout est en ordre, le donneur peut effectuer son premier prélèvement. On lui propose alors de s’installer dans une petite pièce isolée. Pour que la qualité des spermatozoïdes soit optimale, il aura respecté une abstinence de 3 jours avant le prélèvement. Le recueil de sperme se fait par masturbation, en couple ou seul, à l’aide de revues ou de vidéos si la personne le souhaite. Le donneur reviendra ensuite pour plusieurs autres prélèvements de sperme afin de constituer un stock de « paillettes » suffisant.

Que sont ces paillettes ?
Les paillettes sont les petites pailles dans lesquelles sont conditionnées les spermatozoïdes, qui sont congelées, puis conservées à -196°C dans l’azote liquide. Lors du premier prélèvement un test de congélation/décongélation est effectué, afin de voir la réaction des spermatozoïdes à cette « épreuve ». Malheureusement, certains la supportent mal parfois.

Que se passe t’il ensuite pour le donneur ?
Le médecin évalue le nombre de prélèvements nécessaires, en moyenne autour de 6 prélèvements. Puis 6 mois après le dernier prélèvement, le donneur revient faire une prise de sang afin de vérifier ses sérologies (hépatites, VIH…)

C’est assez contraignant pour lui !
C’est vrai, c’est pour cela que nous parlons « d’engagement ». Au départ certains donneurs sont surpris mais très vite, des liens peuvent se nouer avec l’équipe, et ces rendez-vous deviennent des temps d’échange et de discussion intéressants avec le médecin. Cela fait aussi partie du processus de don. Bien sûr les donneurs peuvent être dédommagés des frais occasionnés par les déplacements successifs.

Comment les paillettes sont-elles utilisées ?
Les paillettes sont utilisées en Procréation Médicalement Assistée pour aider les couples touchés par l’infertilité masculine, en insémination artificielle ou en fécondation in vitro, dans l’espoir d’aider un couple à vivre une grossesse. Cependant l’utilisation des paillettes est encadrée, la loi limite le nombre d’enfants nés avec le sperme d’un même donneur à 10 naissances.

Peut-on connaître l’identité du donneur ?
Absolument pas, c’est le principe de l’anonymat du don, comme dans le don d’organe, le donneur n’a aucune connaissance de la destination de ses paillettes et le couple n’a aucune information sur le donneur.

Y a t’il une sélection physique des donneurs ?
Aucune ! Tous les messieurs correspondant aux critères sont les bienvenus ! Les médecins ont besoin de la « palette » de donneurs la plus large possible pour aider les couples. La seule sélection est d’ordre médicale, ou éventuellement technique, si comme nous l’évoquions, les spermatozoïdes résistent mal à la congélation.

Comment faire si l’on est intéressé pour être donneur ?
Joignez la boite vocale du CECOS au 04 72 11 66 66 qui vous donnera toutes les informations nécessaires ou venir directement au C.E.C.O.S.
 



Date de mise à jour : November 20, 2013