Consulter un medecin

Centre d'investigation clinique

Le Centre d'Investigation Clinique de Lyon (CIC 1407) est une plateforme de réalisation de projets de recherche mise à disposition des investigateurs et des promoteurs. Expert en méthodologie et réglementation des essais cliniques, le CIC assure des prestations de recherche clinique à la carte, depuis l’aide au montage de protocoles, la recherche de financement, la mise en place et la coordination d’essais multicentriques.
Le CIC possède des locaux autorisés pour la recherche pour les adultes et enfants (tous âges). L’accueil peut se faire au CIC ou dans les services. L’ensemble du personnel, est formé aux bonnes pratiques cliniques. Il intervient pour des promoteurs industriels ou institutionnels.
 
Le CIC a 2 axes thématiques privilégiés :
  • Enfants : Pédiatrie - Maladies rares  (Pr Behrouz Kassaï-Koupaï)
  • Adultes : Cœur-Poumons-Métabolisme-Hormones (Pr Nathan Mewton)

En pédiatrie, le rôle du CIC est central dans la structuration de la recherche clinique autour de l’enfant ; le CIC travaille avec la plupart des services cliniques et des centres de référence maladies rares de Lyon et a créé et anime au niveau Français et Européen un groupe d’enfants Experts. Il est très actif dans les réseaux pédiatriques  RIPPS (Réseau d'Investigation Pédiatrique des Produits de Santé) et réseau FCRIN / Pedstart qui sont maintenant intégrés. Il coordonne l’activité de l’assurance qualité du réseau d’essai clinique Européen Connect 4 Children, lauréat de l’appel à projet Européen Innovative Medicine Inititative.

L’axe CPMH a une forte orientation « recherche translationnelle ». Cela s’explique par les liens forts avec les unités Inserm CarMeN UMR1060 et Créatis (INSA-UCBL-CNRS UMR 5220 - INSERM U 1044), l’IHU « prometteur » OPeRa, qui a réuni à Lyon les acteurs de la recherche fondamentale et clinique des domaines cardiovasculaire, métabolisme, nutrition et de la transplantation. Le CIC a également une forte implication la structuration de la Fédération Hospitalo-Universitaire (FHU) IRIS (« Ischemia-Reperfusion Syndromes ») et le RHU MARVELOUS.

Le CIC est de plus intégré dans des réseaux de recherche clinique nationaux (réseau INSERM des CIC en cardiologie), groupe Qualité QUALI-CIC (qu’il coordonne).

Faits marquants

CPMH :

-l’Etude FUTURE (Stratégie de revascularisation coronaire par mesure de la fraction de flux de réserve coronaire) a été arrêtée (sur recommandation du DSMB). Les résultats ont été présentés à l’AHA en hotline.

-L’étude CLOSE (fermeture du foramen ovale ou anticoagulants versus antiplaquettaires en prévention des récidives d’infarctus cérébral) s’est terminée, le CIC a inclus 64 patients à Lyon et avait géré le corelab avec le Pr G. Derumeaux. Les résultats de l’étude ont été publiés dans le NEJM ().

  • Les résultats de l'étude CYRUS (Cyclosporine dans l’arrêt cardiaque), sur 865 patients, ont été publiés dans JAMA Cardiology (Argaud et al. JAMA Cardiol. 2016).
  • Les résultats de l’étude Mitra-FR ont été présentés au congrès de la Société Européenne de Cardiologie de Munich 2018 en hotline et publiés simultanément dans le NEJM. (Obadia et al. N Engl J Med. 2018).

-Le suivi à un an des 969 patients de l’étude CIRCUS (Does Cyclosporine ImpRove Clinical oUtcome in ST elevation myocardial infarction patients (CIRCUS study) est terminé.

 

Pédiatrie :

-L’étude portant sur le « Traitement préopératoire des hypospades sévères par œstrogènes locaux versus placebo : effet sur les défauts de cicatrisation post opératoires » s’est terminée avec 244 enfants randomisés. Les résultats ont été présentés au congrès de l’ESPU (European Society of Pediatric Urology). 

-L’étude EREMI (Evaluation du Risque d’Evénement Médicamenteux Indésirable) a été clôturée avec 4032 et 1885 inclus à Lyon et Paris.

-L’étude SOLUWEST (Acceptability study of a new paediatric form of vigabatrin in infants and children with infantile spasms or pharmaco-resistant partial epilepsy), lauréat ANR, coordonnée par le CIC, a permis le développement d’une nouvelle forme galénique pour l’enfant autorisée au niveau Européen par l’European Medicine Agency.

  • L’essai HyperOmega (Etude contrôlée randomisée en double aveugle pour évaluer l’efficacité et la tolérance d’un complément alimentaire concentré en oméga-3 en comparaison au placebo chez des enfants présentant un déficit de l’attention avec hyperactivité) a inclus 162 enfants et a été publié dans European Child & Adolescent Psychiatry. (Cornu et al.  Eur Child Adolesc Psychiatry. 2018).
  • L’étude I-Pad (Evaluation d’une tablette électronique comme agent de distraction sur l’anxiété pré-opératoire en pédiatrie : étude contrôlée randomisée) a été publiée dans British Journal of Anesthesiology. (Marechal et al. Br J Anaesth.2017).
  • Plusieurs articles de pharmacologie pédiatrique, notamment sur le thème de l’extrapolation de l’adulte à l’enfant (Janiaud et al. Therapie. 2018), évaluation de la qualité des protocoles pédiatriques soumis au CPP Sud-Est II (Gautier et al. BMC Med Res Methodol. 2017), ont été également publiés. Une lettre à l’éditeur sur la méthodologie des essais cliniques sur les maladies rares a été publiée dans le NEJM (Cornu et al. N Engl J Med. 2017).