Consulter un medecin

Le double effet de la Pitac

Publié le 18-06-2020
La chimiothérapie intrathoracique pressurisée par aérosols (Pitac) succède à celle pratiquée dans l’abdomen aux HCL. Et là encore, c’est une première nationale.

La première Pitac française, pour chimiothérapie intrathoracique pressurisée par aérosols, s’est déroulée le jeudi 9 janvier 2020 à l’hôpital Lyon Sud. Cette nouvelle prise en charge, inspirée de la Pipac*, traite « l’épanchement pleural métastatique qui se fait habituellement par talcage », explique la Dr Gabrielle Drevet, chirurgienne thoracique à l’hôpital Louis Pradel, initiatrice de la Pitac en France. Cette technique assèche le liquide pleural par pulvérisation de talc sur la plèvre avant la pose du drain, sans toutefois intervenir sur la cause de la maladie. La chimiothérapie par aérosols va donc plus loin que le seul talcage. Elle pourrait en effet traiter l’origine de la maladie, et non plus seulement ses symptômes, « parce que la chimiothérapie a un impact aussi bien sur l’épanchement que sur les cellules cancéreuses ».

L’instillation dure six minutes, puis le patient est laissé seul pendant une demi-heure, le temps que le produit agisse. « Ensuite on met en place le drain et on referme », précise la Dr Drevet, qui a opéré le premier patient aux côtés du Dr Jean-Michel Maury. Cette nouvelle technique pourrait marquer une avancée, si l’impact sur la qualité de vie et l’allongement de la survie sont vérifiés. Une étude prospective pourrait voir le jour incluant davantage de malades, des patients dont l’espérance de vie est d’à peine un an. Forts de cette première intervention réalisée avec succès, les chirurgiens du service de chirurgie thoracique du Pr Tronc, à l’hôpital Louis Pradel, s’apprêtent à pratiquer la Pitac au sein même de leur service. Une synergie positive est en train de voir le jour aux HCL.

* Mise en place dans le service du Pr Olivier Glehen à l’hôpital Lyon Sud par la Dr Naoual Bakrin, pour les carcinoses péritonéales.

Retrouvez plus de reportages sur la chaîne YouTube et la page Facebook des HCL.