Consulter un medecin

A l’hôpital Lyon Sud, on réinvente l’hôpital !

Publié le 06-07-2020
Ils sont infirmiers, médecins, brancardiers… Ensemble, ils relèvent le défi de transformer le cœur de l’hôpital et d'en faire un lieu sur-mesure.

Depuis 2017, 180 professionnels médicaux et non-médicaux imaginent l’hôpital de demain à travers le projet Baureals (pour blocs, accueil urgences, réa, lyon sud). De l’aide-soignant au médecin, en passant par les préparateurs en pharmacie et les cadres de santé, les 180 membres du projet représentent tous les métiers concernés par la restructuration. Pourquoi ? Ce sont eux qui connaissent au plus près les problématiques actuelles et donc, qui peuvent créer l’organisation la plus optimale.
A terme, ce sont bien la prise en charge et les conditions de travail des professionnels qui seront améliorées. « L’originalité du projet c’est d’essayer de faire du sur-mesure et pas du prêt-à-porter », explique le Pr Alain Ruffion, chef du service d’urologie à l'hôpital Lyon Sud et membre du projet. Depuis le début, chaque étape de conception est collective. L’expérience de chacun nourrit la réflexion et la création du projet.

Les patients ont été également associés à cette démarche participative, une première en France pour un projet d’une telle ampleur. Une vingtaine d’entre eux ont été conviés dès le début pour échanger avec les professionnels sur leur vécu de l’hôpital. Ils partagent leur expérience et leurs idées pour améliorer leur parcours et leur prise en charge au sein du site. De nouveaux temps d’échanges avec les patients sont prévus à l’avenir, notamment autour du projet architectural.

« Nous avons conçu le projet comme un Lego »

Après 3 années passées à créer l’hôpital de demain, l'atelier d'architecture Michel Rémon & Associés (associé à VK Architects) a remporté l’appel d’offres. La contrainte est double : réhabiliter et rénover des secteurs du bâtiment chirurgical 3A, pour héberger essentiellement des chambres et construire un nouveau bâtiment neuf lié à la façade du 3A pour abriter le plateau technique (blocs, urgences et réanimation).

« Nous avons commencé à travailler méthodiquement la fonctionnalité en positionnant des centaines de petits cubes symbolisant chaque espace et sa fonctionnalité. Nous avons conçu le projet comme un assemblage rigoureux de volumes spécifiques, comme un Lego, avec l’objectif premier de créer la machine la plus efficace possible pour optimiser le parcours patient. Et l’architecture a émergé naturellement de ce travail », relate Michel Rémon. « Ce projet est l’un des plus difficiles depuis longtemps. Mais c’est dans la difficulté qu’on trouve les meilleures solutions », témoigne-t-il.

Le bâtiment raconte en toute clarté ce qu’il est, et ne cache rien de toute la complexité de ces mécanismes fonctionnels.
Les travaux commenceront en 2022 et prendront fin en 2026.

Découvrez le projet en vidéo :

En savoir plus sur le projet architectural.