Consulter un medecin

Recherche sur le Covid-19

En cette deuxième vague épidémique liée à la Covid-19, les équipes HCL continuent de se mobiliser pour mener à bien les études commencées durant la première vague et celles ayant débutées par la suite. En effet, depuis le mois de mars 2020, pas moins de 126 projets ont émergé. Un comité de pilotage composé d’experts a été constitué pour en fixer les priorités.
Aux Hospices Civils de Lyon, depuis début mars 2020, médecins, paramédicaux, attachés de recherche, techniciens de laboratoires, directeurs et personnels administratifs travaillent de concert pour mieux comprendre le Covid-19, adapter la prise en charge des patients en temps réel mais aussi trouver des solutions diagnostiques et thérapeutiques.

A cet effet, depuis le début de l’épidémie, il y a une très forte mobilisation des équipes sur le coronavirus. La DRCI joue ainsi un rôle important dans la mécanique de cette effervescence, en assurant le recensement des projets et la gestion des moyens alloués et en organisant la priorisation et le dépôt des projets de recherche.

126 projets étudiés par un comité

Actuellement, 126 projets ont été proposés:

  • Des recherches sur données et des cohortes observationnelles. Des suivis très ciblés dans des populations exposées permettront d’apporter des éléments de compréhension sur les facteurs de risques à appréhender, et de mettre en place des prises en charge adaptées.
  • Des essais translationnels. Entre recherche fondamentale et recherche clinique, ces études permettent de caractériser les mécanismes biologiques et immunitaires chez les malades, à différents stades de gravité, et ouvriront la  voie à des traitements ciblés, pour contrôler la maladie et son évolutivité en termes de durée et gravité.
  • Des projets d’intervention thérapeutique. Ces essais visent à contrôler la maladie et éviter sa progression vers des stades de sévérité nécessitant une assistance respiratoire, voir impacter la mortalité associée.
  • Ou encore des études ciblées sur des populations, par exemple sur la santé des soignants.

La deuxième vague de l’épidémie a nécessité de faire appel une seconde fois au comité de pilotage dédié à la Recherche Covid 19. Ce comité – composé d’experts issus des principales disciplines médicales impliquées dans la lutte contre la maladie, mais aussi de structures d’appui (Pôle Santé Publique, Centre d’Investigation Clinique) et de représentants de la DRCI -  avait permis, lors de la première vague de l’épidémie, d’évaluer les projets et d’établir des priorisations  dans les études.

Les 7 projets prioritaires et les autres études Covid 

Lors de la première vague, la DRCI a vu le nombre de ses projets et études démultiplié. Afin de ne pas reproduire cette inflation lors de ce deuxième pic épidémique, l’objectif premier de la DRCI est de mener à termes ses études en cours, notamment pour les 7  projets classés comme prioritaires, qui ont particulièrement progressés. En effet, parmi ces études :

  • Quatre d’entre elles sont actuellement en phase d’inclusions patients : VT4 COVID, HPI Covid 19, RICO et COVID-Ser, pour lesquelles le nombre d’inclusions de patients a respectivement augmenté de 14%, 1%, 49% et 31% entre le 30 septembre et le 30 octobre 2020,

  • Une seule a été interrompue sur décision de l’ANSM : CORTICOVID,

  • Deux sont actuellement terminées : COVER-Pro et ANTI-COV-2.

Plus généralement, sur l’ensemble des études Covid, une seule a été arrêtée (CORTICOVID) et six sont terminées parmi lesquelles deux ont fait l’objet d’une publication.

Finalement, la recherche sur la Covid-19 aux HCL représente à ce jour un budget d’environ 2 millions d’euros et plus de 120 publications.

L’augmentation majeure et rapide du nombre d’études menées dans le cadre de cette pandémie a permis aux HCL de valoriser ses biocollections, notamment RICO, COVID-SER. BIOCOVID, se distingue notamment par son originalité, étant sans plasma et de type sérum urine. A titre d’exemple, cette dernière collection totalisait 5400 échantillons en Juin 2020 contre 10000 en Novembre.

 

La Recherche hors Covid reste fondamentale

Depuis la mi-Mars 2020, les professionnels de la recherche sont mobilisés sur site sur l’ensemble des études en cours, avec une priorité donnée aux études Covid évoquées précédemment et aux études prioritaires habituelles (principalement les RIPH1).

La première vague de l’épidémie a entraîné une croissance importante du nombre d’études.  

Afin de limiter cet effet lors de la deuxième vague, le comité de pilotage s’est à nouveau réuni afin d’instaurer une nouvelle méthode de gestion des études en cours et d’établir des critères de sélection plus poussés pour les futurs projets. Ces critères ont été établis sur le fondement de la doctrine nationale en la matière ; toute nouvelle étude devra remplir des conditions d’originalité, de non-concurrence et de faisabilité (possibilité de recrutement, de financement, capacité de mobilisation de ressources humaines).

Ainsi, fort de l’expérience de la première vague, le deuxième pic épidémique sera consacré à la poursuite de nos efforts sur les études actuellement en cours plutôt qu’à l’ouverture d’études supplémentaires. Il est primordial, dans un premier temps, d’achever les études actuellement ouvertes, avant d’en accepter de nouvelles.

Durant cette deuxième vague, la DRCI devra donc soutenir les études en cours en traitant tant les études Covid prioritaires que celles hors Covid.

L’expérience des premiers mois de mobilisation nous a permis de modifier notre stratégie organisationnelle, qui se tourne dès lors vers plus d’efficacité pour plus de résultats dans nos projets de recherche. Désormais, les collections biologiques font l’objet d’une mobilisation particulière afin d’anticiper les besoins pour les recherches ultérieures.

 

Publications scientifiques

  • Type I IFN immunoprofiling in COVID-19 patients. Sophie Trouillet-Assant, Sebastien Viel, PharmD, Alexandre Gaymard, Sylvie Pons, Jean-Christophe Richard, Magali Perret, Marine Villard, Karen Brengel-Pesce, Bruno Lina, Mehdi Mezidi, Laurent Bitker, Alexandre Belot, COVID HCL Study group. Journal of Allergy and Clinical Immunology, 29 avril 2020, DOI: 10.1016/j.jaci.2020.04.029

  • Prevalence of obesity among adult inpatients with COVID-19 in France. Cyrielle CAUSSY, M.D, PhD, François Pattou, M.D, PhD, Florent Wallet, M.D, Chantal Simon, M.D, PhD, Sarah Chalopin, M.D, Charlène Telliam, M.D, Daniel Mathieu, M.D, PhD, Fabien Subtil, PhD, Emilie Frobert, PhD, PharmD, Maud Alligier, PhD, Dominique Delaunay, PhD, Philippe Vanhems, M.D, PhD, Martine Laville, M.D, PhD, Merce Jourdain, M.D, PhD, Emmanuel Disse, M.D, PhD, COVID-Outcomes-HCL Consortium, Lille COVID-Obesity Study group. The Lancet Diabetes & Endocrinology http://www.thelancet.com/journals/landia/article/PIIS2213-8587(20)30160-1/fulltext (A lire : Une étude française confirme l’importance de l’obésité dans les formes graves d’infections Covid-19)

Les HCL proposent deux outils de veille et d’analyse de la littérature scientifique autour du Covid-19 :