Consulter un medecin

Dans le cadre de la pandémie, merci de consulter cette rubrique avant de vous rendre dans l’un de nos établissements. En Savoir+

Sauv life : et si vous aidiez à sauver des vies ?

Publié le 15-03-2019
Peut-on aider à sauver des vies même lorsque l’on n’est pas initié aux gestes de premiers secours ? « Oui », assurent les médecins du Samu…

Lors d’un arrêt cardiaque, 1 minute sans massage cardiaque = 10% de survie en moins. Mais peu de personnes osent exercer ce massage… 

Et  pour être référencé citoyen sauveteur il suffit de s’inscrire sur l’application gratuite SAUV Life qui recense pour le Samu, les citoyens volontaires afin qu’ils débutent rapidement un massage cardiaque, ou pour aller chercher un défibrillateur de proximité.

« Nos régulateurs sont formés pour expliquer comment réaliser ces gestes. Les études réalisées montrent qu’une action, même imparfaite, vaut mieux qu’aucune action. » explique Pierre-Yves Gueugniaud, chef de service du SAMU SMUR.

SAUV Life : comment ça marche ? 

  1. Le SAMU reçoit un appel pour un arrêt cardiaque, il envoie simultanément une équipe de secouristes sapeurs-pompiers et une équipe médicale du SAMU, et déclenche l’application SAUV Life.
  2. Les citoyens volontaires inscrits sur l’application sont géolocalisés et ceux se trouvant à proximité sont dirigés, s’ils acceptent, vers la victime de l’arrêt cardiaque.
  3. Au téléphone, le SAMU indique aux citoyens volontaires les gestes qui sauvent à effectuer. 
  4. Les citoyens volontaires réalisent les gestes qui sauvent en attendant les secours. Puis, le SAMU prend le relai une fois arrivé sur place.

 

50 000 personnes meurent d’un arrêt cardiaque en France chaque année 
Dans le Rhône 1040 arrêts cardiaques non attendus ont été pris en charge par un Smur en 2018, soit presque 3 par jour.
La chaîne de survie est l’ensemble des gestes et moyens qui permettent d’augmenter le nombre de personnes sauvées.