Consulter un medecin

Garder le lien à votre sortie

Mieux dépistés, combattus plus efficacement, certains cancers de mauvais pronostics hier se soignent bien aujourd’hui. La maladie devient chronique, imposant au patient de vivre avec, au rythme de traitements administrés en ambulatoire ou à domicile. Le CHU de Lyon s’est structuré pour vous faciliter la vie entre vos allers retours à l’hôpital et vous accompagner pendant et après la maladie.

La coordination ville / hôpital

Les Hospices Civils de Lyon disposent d’équipes médico-sociales identifiées, chargées d’organiser, sur avis du médecin, le suivi des patients fragiles ou dans des situations complexes, jusqu’à leur sortie :

Cinq infirmières de coordination réparties sur les hôpitaux HCL ont à cœur :

  • d’organiser votre sortie en balisant toutes les étapes de la période inter-cures (rendez-vous pour un scanner, contact avec les soins de suite et réadaptation…),
  • de faire le lien avec tous les acteurs de santé libéraux actifs qui vous entourent (médecin traitant, pharmacien, infirmière libérale, structure d’hospitalisation à domicile…),
  • d’être votre contact privilégié en cas de question ou d’angoisse et pour faire des points réguliers avec vous afin de détecter, entre deux cures, d’éventuels effets secondaires ou prévenir une éventuelle aggravation de votre état de santé

Une assistante sociale de coordination : pendant et après votre hospitalisation, elle se substitue aux assistantes sociales présentes dans les services de soins dans des situations jugées complexes. Elle se déplace chez vous, pour vous accompagner au plus près dans vos démarches administratives (sécurité sociale, assurance chômage…).

Le suivi des chimiothérapies orales

Plus confortables qu’une perfusion à l’hôpital, les chimiothérapies sous forme de comprimés en prise à domicile sont en plein développement. D’ici 2020, elles représenteront 50% des traitements administrés. Mais si le format séduit, le traitement doit être suivi avec rigueur et précaution. Un oubli ou des interactions avec d’autres médicaments peut avoir des conséquences graves et introduire une perte d’efficacité. Afin de sécuriser la prise de ces anticancéreux oraux et de vous guider au mieux dans votre traitement,  le CHU de Lyon a mis en place (au centre hospitalier Lyon Sud) ONCORAL, un dispositif d’accompagnement qui repose sur un duo pharmacien / infirmière d’éducation thérapeutique.

En fonction d’un score de risque évalué par votre médecin (âge, comorbidités, poly-médications associées, rythme d’administration discontinu, situation psycho-sociale…), vous avez accès à deux types de suivi :

  • Pour les patients dont les risques sont limités, une simple consultation suffit. Le pharmacien et l’infirmière vous expliquent comment prendre votre traitement à domicile et font le lien avec votre pharmacien afin de s’assurer de sa disponibilité en officine et de l’informer du dispositif en place. Le lien avec votre médecin traitant est également assuré.
  • Pour les patients présentant des risques plus élevés, les liens avec le médecin et le pharmacien sont renforcés par des contacts directs et réguliers afin de vous entourer au mieux. Vous avez accès à des séances d’éducation thérapeutique individuelles et collectives sur des questions du quotidien (si j’oublie de prendre mon traitement, que dois-je faire ?...) et l’infirmière est en contact régulier avec vous. 

ONCORAL réunit un réseau de plus de 300 pharmaciens, médecins traitants et infirmières libérales sur Lyon et sa métropole. Le programme a été validé en 2016 par l’Agence Régionale de Santé (ARS) comme programme d’éducation thérapeutique. Il s’agit du plus important programme national concernant la cancérologie ambulatoire. 

oncoral