Mutations de BRAF dans les cancers du poumon

Il est conseillé de lire la fiche « Thérapies ciblées des cancers du poumon » avant de lire celle-ci.  

BRAF est un gène normal de la cellule (B-Raf proto-oncogène).
Dans certains cancers du poumon (cancer non à petites cellules), le gène BRAF est anormal : on parle de mutation. Cette anomalie est responsable de la cancérisation de la cellule.
Cette mutation n’est présente que dans les cellules du cancer des personnes malades. Elle n’est pas transmissible aux enfants de cette personne. Ce n’est pas une maladie génétique.
Environ 2% des cancers du poumon non à petites cellules sont porteurs de cette mutation. Le diagnostic de cette anomalie se fait lors du diagnostic initial de cancer soit par analyse de la biopsie de la tumeur soit éventuellement sur biopsie liquide (prise de sang).  
Les mutations de BRAF sont également fréquentes dans les mélanomes malins (cancers de la peau). Toutefois, le traitement des mélanomes avec mutation de BRAF ne sont pas traités dans cette fiche.
Des médicaments ont récemment été développés pour cibler cette anomalie et détruire spécifiquement les cellules cancéreuses. Dans le cas des cancers du poumon avec mutation de BRAF, il est le plus souvent nécessaire d’associer deux médicaments entre eux pour en augmenter l’efficacité. Ce sont des médicaments oraux (comprimés ou gélules), qui se prennent tous les jours. Ils sont particulièrement efficaces. Ces traitements sont prescrits dans les cancers avec métastases, dès le début de la maladie.
Le service de pneumologie aiguë spécialisée et cancérologie thoracique du Centre Hospitalier Lyon Sud a particulièrement contribué au développement des traitements ciblant BRAF en participant activement aux essais cliniques étudiant ces médicaments.