Consulter un medecin

Prix ESO : la prise en charge de l’AVC récompensée

Publié le 06-03-2018
Les équipes du service de neurologie vasculaire de l’hôpital Pierre Wertheimer ont reçu le prix Platinum de l’organisation européenne contre l’AVC (ESO) pour récompenser leur filière de prise en charge d’excellence.

Avec environ 130 000 victimes dont 40 000 décès par an en France, l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) est devenu une priorité de santé puisqu’il est la première cause de mortalité chez la femme et la troisième chez l’homme.

La volonté d’améliorer la prise en charge des Accidents Vasculaire Cérébraux en Europe a donné naissance à un projet porté par ANGELS (Réseau engagé dans la prise en charge de l’AVC) et soutenu par l’ESO.

Ce projet vise à récompenser les hôpitaux européens pour l’excellence de leur prise en charge des patients victimes ou suspectés d’être atteints d’AVC. L’audit réalisé par les consultants permet à l’hôpital de recevoir un prix :

  • «Stroke Ready » (prêt pour la prise en charge de l’AVC)
  • Gold
  • Platinum (prix reçu par l’hôpital Pierre Wertheimer)
  • Diamant (plus haut niveau européen)

L’hôpital Pierre Wertheimer, 1er hôpital primé en France

Sur les 1151 hôpitaux européens impliqués à ce jour dans l’audit ANGELS, l’hôpital Pierre Wertheimer est le premier établissement français à avoir reçu un prix ESO pour son excellente prise en charge des patients !

La remise du prix Platinum a eu lieu le lundi 5 mars 2018 à l’hôpital avec l’équipe du service de neurologie vasculaire du professeur Nighoghossian, un moment valorisant pour cette équipe qui prouve son implication quotidienne dans le prendre soin des patients. 

Afin d’évaluer la capacité des hôpitaux à prendre en charge ces patients, chaque filière AVC est suivie par les consultants d’ANGELS qui analysent les données fournies par les hôpitaux. L’objectif est de répondre à plusieurs critères déterminants dans la prise en charge des patients ayant fait un AVC : 
- Pourcentage de patients traités avec un temps entre l’arrivée et le traitement de recanalisation inférieur à 60 min
- Pourcentage de procédures de recanalisation par rapport à l’incidence totale des AVC dans l’hôpital
- Pourcentage de patients avec soupçon d’AVC subissant une procédure d’imagerie (scanner ou IRM)
- Pourcentage de tous les patients victimes d’AVC subissant un dépistage de la dysphagie
- Pourcentage des patients victimes d’AVC ischémique sortant avec un traitement antiplaquettaire
- Pourcentage de patients victimes d’AVC en lien avec la fibrillation atriale sortant avec des anticoagulants
- Pourcentage de l’ensemble des patients victimes d’AVC pris en charge dans une unité neuro-vasculaire ou une unité de soins intensifs neuro-vasculaires pendant leur hospitalisation.