Prévention de la perte de mobilité des personnes âgées

Publié le 21-07-2017
La consultation "prévention de la perte de mobilité", et sa prise en charge au Centre Hospitalier Lyon Sud, a pour but de prévenir la dépendance en améliorant la mobilité et la qualité de vie des personnes âgées. Elle favorise leur maintien à domicile.

« Au cours du vieillissement, on enregistre une perte progressive de la force et de la fonction musculaire. Cette évolution peut avoir des conséquences sur les personnes âgées : difficultés à se lever d’un siège ou à monter un escalier, troubles de l’équilibre, peur de tomber ou chutes, ralentissement à la marche, difficulté à faire ses courses, grande fatigue, perte de poids involontaire. » explique le Pr Marc Bonnefoy, chef de service de médecine du vieillissement au Centre Hospitalier Lyon Sud-HCL, à l’origine de la création de la consultation.
« Ces signes sont précurseurs de la perte de mobilité, et donc de la dépendance de la personne âgée d’ici les 3 prochaines années. Ils ne doivent en aucun cas être banalisés ». ajoute le Pr Marc Bonnefoy.

La consultation « prévention de la perte de mobilité »

Elle s’adresse aux personnes de plus de 70 ans présentant les symptômes expliqués ci-dessus. Durant la consultation, un test simple (marche, équilibre, levée de fauteuil) est effectué pour évaluer le degré de fragilité de la personne âgée.  Selon le résultat, des conseils diététiques sont recommandés ainsi que des exercices de renforcement musculaire doux et adéquats, à réaliser 2 fois par semaine chez soi. Des séances d’activités physiques collectives sont également proposées.
Trois mois après, les patients sont réévalués. Les 1ers résultats montrent que les consultants voient leur mobilité nettement progresser. Dans 40% des cas, leur qualité de vie est améliorée grâce à de meilleures performances à l’épreuve (vitesse de marche, aptitude à se lever d’un siège, équilibre).

Cette consultation de prévention, simple, sans examen invasif permet des résultats encourageants et durables dans le temps, si l’activité physique et les recommandations diététiques sont maintenues. En prévenant le risque de dépendance dès les premiers signes, la mobilité et la qualité de vie des personnes âgées sont améliorées pour favoriser leur maintien à domicile, le plus longtemps possible.

Depuis sa création en 2015, plus de 200 patients ont déjà été pris en charge. Dans 40% des cas leur qualité de vie et leur mobilité se sont nettement améliorées : meilleure aptitude à se lever d’un siège, à marcher, diminution du risque de chutes, meilleur équilibre…
Rapport d’activité 2016 « Mise en place d’un parcours de soins dédié à la prévention de la dépendance physique et de la perte de mobilité ciblé sur l’exercice et la nutrition chez le sujet âgé de plus de 70 ans au sein de la filière gérontologique Rhône-Sud », Service de médecine du vieillissement -soins de suite et de rééducation au Centre Hospitalier Lyon Sud-HCL.

L’Institut du vieillissement (I-Vie)

Le service de médecine du vieillissement du Centre Hospitalier Lyon Sud-HCL est membre de l’Institut du Vieillissement des Hospices Civils de Lyon. L’I-Vie a pour vocation d’adapter les services des HCL aux enjeux du vieillissement. Il poursuit deux objectifs majeurs : repousser la dépendance et améliorer l’offre et le parcours de soins dédiés aux personnes âgées. Son offre est inédite en France du fait de l’imbrication des missions de soins, de recherche et de formation mais aussi de la qualité de ses expertises et de l’ampleur de ses capacités d’accueil idéalement réparties sur le territoire.