Consulter un medecin

Réanimation en néonatologie : se former en simulant

Publié le 06-07-2018
Il ressemble à un bébé. Pourtant, c’est un mannequin, un bébé mannequin haute-fidélité. Il permet de se former ou de se perfectionner à certains gestes de réanimation, en situation simulée, presque réelle donc.

Former par la simulation : les gestes d’urgence sur un (tout) nouveau-né

Ce bébé mannequin est capable de geindre, il peut bleuir, être saisi de convulsions, il présente des battements de cœur audibles au stéthoscope ! Il permet de se former ou de se perfectionner à certains gestes de réanimation, en situation simulée, presque réelle donc.

Le 14 juin 2018, 5 médecins (pédiatres, anesthésistes réanimateurs, obstétriciens) venant d’établissements périphériques (maternités de niveau 1 ou 2) et 2 urgentistes du SMUR ont pu s’exercer sur ce mannequin. Cette formation a été rendue possible grâce à la collaboration efficace existant entre le réseau périnatal Aurore, les HCL et l’université Claude Bernard Lyon 1. Une convention a même été signée. Une première dans le genre. 

Apprendre sans danger

Peu de bébés ont besoin de gestes de réanimation à la naissance. Mais quand ceux-ci sont nécessaires, ils doivent être réalisés rapidement et de façon adaptée. C’est ce que propose l’apprentissage par la simulation : apprendre sans danger à réaliser les bons gestes et prendre en urgence les bonnes décisions, alors que ces situations surviennent rarement. Quels bons gestes faut-il réaliser tout de suite à la naissance du bébé quand il y a un problème (il ne respire pas, il naît très prématuré, il est porteur d’une pathologie grave) ? Selon les cas, il faudra aspirer l’enfant, le ventiler, l’intuber, réaliser un massage cardiaque. Autant de gestes et de situations auxquels ces médecins en formation sont peu confrontés.

Durant la journée, ils se sont exercés à des situations potentielles, avec des vrais scénarios. Les situations ont été simulées, puis débriefées. Pour beaucoup, c’était une première fois en simulation. Vu le succès de cette première journée, deux autres devraient voir le jour en mars 2019. 

En réseau

« Aux HCL, notamment augroupement hospitalier Est (GH Est), beaucoup de médecins et infirmiers s’entraînent à des gestes sur des mannequins adultes et pédiatriques », raconte le Dr Anne Beissel, néonatologue dans le service de néonatologie et de réanimation néonatale à l’HFME et formatrice en simulation. « La simulation est utile en formation initiale (pour apprendre des gestes de réanimation), mais aussi continue (pour améliorer, notamment, le travail d’équipe et les compétences techniques). En néonatologie, depuis 2009, des formations organisées par le réseau de périnatalité Aurore se font dans les maternités du réseau, sous l’impulsion du Pr Guy Putet, néonatologue au GH Nord ».

Ainsi, de nombreuses  sages-femmes, des pédiatres, des anesthésistes du réseau ont été formés à la réanimation en salle de naissance. Le réseau Aurore dispose de son propre mannequin. Un second mannequin nouveau-né est disponible au CLESS (Centre lyonnais d’enseignement par la simulation en santé). Ce dernier permet de compléter l’offre de formation in situ, proposée par le réseau, par une formation médicale individuelle.