Consulter un medecin

Soigner votre cancer

Les Hospices Civils de Lyon prennent en charge tous les cancers de l’adulte, de l’enfant et de la personne âgée, à tous les stades. Les médecins et cancérologues vous proposent tous les traitements existants, des traitements de référence du cancer jusqu’aux thérapies les plus innovantes.

Les traitements de référence

La chirurgie

La chirurgie a pour objectif d’enlever la tumeur, les tissus et ganglions potentiellement atteints et les éventuelles métastases. On parle d’ablation ou d’exérèse de la tumeur. Vous serez pris en charge dans les services de chirurgie des HCL par des cancérologues spécialistes d’organes (un urologue pour un cancer de la prostate, un hépato gastroentérologue pour un cancer du foie, etc).

Selon le type de cancer et son stade d’avancement, le cancérologue du CHU de Lyon peut décider d’utiliser la chirurgie seule ou de la combiner à la chimiothérapie ou la radiothérapie. Utilisés après la chirurgie, ces traitements dits adjuvants ont pour objectif d’éliminer les cellules cancéreuses qui seraient encore présentes dans l’ensemble de l’organisme, de façon à limiter le risque de récidive. 

La chimiothérapie

La chimiothérapie consiste en l’administration de médicaments qui agissent sur les cellules cancéreuses, soit en les détruisant, soit en les empêchant de se multiplier. Elle peut être délivrée sous forme de perfusions (séances) ou de comprimés.

Les cures de chimiothérapie sont réalisées selon les protocoles adaptés à votre cas, le plus souvent pendant quelques heures en hôpital de jour, dans des unités spécialisées des Hospices Civils de Lyon.
En pratique, le mot "chimiothérapie" ne doit plus faire peur car si les traitements sont souvent fatigants, la fatigue est en règle générale transitoire et s’atténue avec les symptômes de la maladie. 

La radiothérapie

La radiothérapie est un traitement local des cancers. Elle consiste à utiliser des rayonnements (on dit aussi rayons ou radiations) pour détruire les cellules cancéreuses en bloquant leur capacité à se multiplier.

Avant de commencer une radiothérapie, vous êtes reçu lors d’une séance préparatoire par un oncologue-radiothérapeute qui va déterminer à partir d’un scanner de simulation :

  • la dose totale à administrer, 
  • la dose par séance,
  • le nombre et la fréquence des séances. 

Si la séance dure une vingtaine de minutes, le temps d’irradiation n’est, lui, que de 2 à 3 minutes. Nos techniciens restent en contact constant avec vous par interphone et surveillance visuelle pendant ce temps.

En savoir plus sur la radiothérapie

Le CHU de Lyon dispose d’un centre unique de radiothérapie basé au Centre hospitalier Lyon-Sud, équipé d’accélérateurs de dernière génération permettant de limiter toujours plus la dose de rayons administrée et d’épargner les organes et tissus sains alentour.

Les traitements innovants

En tant que Centre hospitalo-universitaire, les Hospices Civils de Lyon placent la recherche au centre de leurs préoccupations. Les médecins-chercheurs des HCL ont à cœur de vous proposer des traitements toujours plus efficaces.

On sait aujourd’hui qu’il n’existe pas un cancer par organe, mais une multitude de sous-types de cancers présentant chacun des anomalies particulières au sein des cellules cancéreuses et de leur environnement. La médecine personnalisée ou dite « de précision » est la voie explorée par les Hospices Civils de Lyon. Elle vise à cibler ces anomalies dans le but de les bloquer ou les corriger.

La médecine personnalisée développée au sein des HCL vient compléter l’offre thérapeutique classique afin d’offrir aux patients de nouvelles possibilités. Elle repose principalement sur deux types de traitements : ​les thérapies ciblées et l’immunothérapie

Les thérapies ciblées

Il s’agit de nouveaux médicaments « sélectifs » qui s’attaquent aux cellules cancéreuses en repérant chez elles une cible précise (récepteur, gène ou protéine) et en épargnant au maximum les tissus sains environnants.  

Plusieurs thérapies ciblées ont déjà prouvé leur efficacité dans le traitement de certains cancers comme le cancer du sein ou du côlon, et sont alors proposées comme traitements de référence. D’autres, en cours de développement, sont proposées dans le cadre d’essais cliniques, soit en première intention, soit en combinaison avec des traitements établis tels que la chimiothérapie. 

Les thérapies ciblées exposent moins au risque de nausées, vomissements et chutes de cheveux, mais elles ne sont pas dénuées de toxicité.  Toutefois, leurs effets positifs sont bien supérieurs aux négatifs. Les traitements permettent de contrôler la maladie et améliorent la durée et la qualité de vie. On peut les administrer plus longtemps que les chimiothérapies et adapter leur rythme en fonction des toxicités.

L’immunothérapie

L’immunothérapie, comme la chimiothérapie, est un traitement délivré par voie intraveineuse utilisé dans de nombreux cancers et qui agit sur l’ensemble de l’organisme. Son mécanisme d’action est toutefois très différent ; à l’inverse des chimiothérapies, on ne cible plus  les cellules cancéreuses elles-mêmes mais les cellules immunitaires qui les entourent. L’objectif : stimuler les défenses naturelles de l’organisme pour lui apprendre à détruire lui-même le cancer et ses éventuelles métastases.

 

Pour aller plus loin : la recherche en cancérologie, aux HCL