Hôpital de la Croix-Rousse

Vue aérienne de l'hôpital de la Croix-Rousse

Hôpital généraliste proposant aujourd’hui une offre de soins complète, l’établissement a été profondément rénové entre 2003 et 2010 et dispose de toutes les prestations hôtelières modernes. Bâtiments historiques et nouvelles constructions s’insèrent harmonieusement dans le quartier de la Croix-Rousse classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Domaines d’excellence

L’hôpital de la Croix-Rousse a acquis une forte attractivité dans de nombreuses spécialités :

  • Maladies infectieuses et tropicales, avec chambre dite P4 pour accueillir et isoler des malades très contagieux (ex. Ebola)
  • Maternité (de niveau 3) et ses services de réanimation néonatale et de néonatologie
  • Orthopédie, avec un service référent de la Fédération française de football pour la prise en charge des joueurs de clubs français
  • Transplantation hépatique adulte
  • Gynécologie et sénologie
  • Cardiologie médicale

Chiffres clés

  • 3 107 personnels dont 792 médecins
  • 19 salles d’opération / 23 100 interventions chirurgicales par an
  • 22 500 passages urgences
  • 197 000 consultations
  • 3924 accouchements

Histoire

En mars 1852, l’annexion des communes de la Croix-Rousse, de la Guillotière, et de Vaise à la ville de Lyon contraint le préfet du Rhône Claude Marius Vaïsse à envisager la construction d’un nouvel établissement hospitalier afin de répondre aux besoins d’une population en expansion et de  « désengorger » les deux hôpitaux de la presqu’île : la Charité et l’Hôtel-Dieu. Il choisit de l’implanter dans le quartier populaire de la Croix-Rousse, fortement marqué par une histoire sociale parfois violente (révolte des « canuts »), afin de répondre à la pauvreté et la misère d’une population de surcroît souvent  frappée par les épidémies de typhoïde, de variole et de tuberculose. L’hôpital de la Croix-Rousse est ainsi inauguré le 7 décembre 1861.