Consulter un medecin

Ambulancier

Le métier d’Ambulancier Diplômé d’État (ADE) est un métier de soin. Il a pour objectif principal l’accompagnement d’une personne nécessitant un transport sanitaire.

Définition du métier d’Ambulancier Diplômé d’État

Le métier d’Ambulancier Diplômé d’État (ADE) est un métier de soin. Il a pour objectif principal l’accompagnement du patient avec pour spécificité son transport : prise en charge du patient à son domicile pour une hospitalisation ou un rendez-vous médical, surveillance pendant le trajet, retour à domicile…

Le métier d’ambulancier est, à plus d’un titre, le lien professionnel qui existe entre le patient et les équipes soignantes d’accueil.

L’ambulancier peut exercer dans un établissement de santé ou dans une entreprise privée. Il peut être salarié ou créer sa propre entreprise de transport sanitaire.

En dehors de l’activité auprès du patient qui nécessite la maîtrise de nombreuses compétences (communication, hygiène, soins d’urgence, manutention, sécurité…), l’ambulancier est également responsable de certaines tâches complémentaires comme la tenue de documents de bord et l’entretien du véhicule.

Le métier d’ambulancier présente un très fort taux d’emploi en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Conditions d’admission

La formation est ouverte à tous sans niveau scolaire minimum exigé.

Deux voix d’accès possibles :

  • Sur concours d’entrée avec épreuves écrites et orales avec possibilité de dispense
  • Sur dossier « Passerelle » pour les personnes ayant déjà un Diplôme d’Etat paramédical ouvrant des droits

Conditions impératives pour pouvoir déposer un dossier d'inscription :

  • un permis de conduire de catégorie B en cours de validité hors période probatoire (3 ans minimum, 2 en cas de conduite accompagnée),
  • une autorisation préfectorale à la conduite d’ambulance (TARS), demande à effectuer auprès d’un médecin agréé par votre Préfecture,
  • un certificat médical de non contre-indication à la pratique du métier d'ambulancier établi par un médecin agréé par votre Agence Régionale de Santé (ARS),
  • un certificat de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d’immunisation des professionnels de santé en France (vaccin contre l’hépatite B obligatoire),
  • un Stage d’Orientation Professionnelle (SOP) d’une durée de 140 heures dans un service hospitalier en charge du transport sanitaire ou dans une entreprise de transports sanitaires.

Voir la page Concours d'ambulancier.

Descriptif de la formation

La formation d’ambulancier permet :

  • d’acquérir 8 compétences professionnelles (connaissances, savoir-faire et attitudes professionnelles adaptées à l’exercice du métier)
  • d’obtenir l’Attestation de Formation aux Gestes et Soins d’Urgence, niveau 2 (AFGSU2)
  • d’exercer le métier d’ambulancier grâce à l’obtention du Diplôme d’Etat

Elle dure 4 mois et demi, soit 630 heures de formation réparties sur 18 semaines sur la base de 35 heures par semaine :

  • 455 heures de cours théoriques
  • 175 heures de stage

8 compétences professionnelles à acquérir grâce à :

  • 8 Modules de formation (lien vers une plaquette de description des modules ou arrêté de formation)
  • 5 stages d’1 semaine chacun dont 2 semaines dans une entreprise de transport sanitaire

Pour obtenir le Diplôme d’Etat, il faut :

  • valider l’ensemble des compétences lors des stages
  • valider les épreuves du Diplôme d’Etat en fin de formation (épreuves écrites, orales et pratiques)

Pour accompagner l’élève à la réussite de son projet, l’équipe pédagogique de l’IFA met en place, tout au long de la formation, un dispositif d’appréciation continue permettant de :

  • vérifier la progression de chacun
  • s’entraîner aux épreuves du Diplôme d’Etat
  • mettre en place les moyens permettant de dépasser les difficultés éventuellement rencontrées

Les élèves ambulanciers bénéficient du statut d’élève en formation professionnelle.

2 sessions de formation par an

  • une rentrée fin janvier-début février (concours d’entrée octobre-novembre)
  • une rentrée fin août-début septembre (concours d’entrée avril-mai)

Nos atouts

  • Stages de bonne qualité en secteur public ou privé.
  • Collaboration historique avec le SAMU 69 permettant aux élèves de découvrir le dispositif de gestion des urgences (centre des appels, base hélicoptère…).
  • Equipe pédagogique permanente, experte et compétente, renforcée par des vacataires spécialisés : médecins, urgentistes, soignants, avocats, entrepreneurs…
  • Projets en équipe interdisciplinaire en collaboration avec les autres filières paramédicales du département formation.
  • Accès au centre de documentation des HCL figurant parmi les plus importants de France.
  • Mise à disposition de locaux, matériels techniques, informatiques et pédagogiques adaptés à la formation.
  • Formation de qualité reconnue par les employeurs du territoire.

Projets de formation co-financés par le fond social européen 2020/2021

Dans le cadre de l’appel à projets « Formations sanitaires et sociales », le comité de sélection du Fond Social Européen géré par la région Rhône-Alpes Auvergne a retenu 4 projets présentés par les écoles et instituts de formation paramédicale des Hospices Civils de Lyon.

Ces 4 projets concernent le développement de l’attractivité et l’employabilité des métiers aide-soignant et ambulancier par la mise en œuvre de quatre actions de formation ciblées sur le développement de prérequis à la formation et de compétences cliniques, relationnelles de collaboration/ coopération des élèves :

  • Action n°1 : Développer la formation tout au long de la vie en proposant des dispositifs de préparation à la formation, permettant l’accès à la qualification quel que soit l’éloignement des publics aux exigences de celle-ci. Les objectifs visés sont de proposer des préparations aux formations ambulancier et aide-soignant, permettant aux candidats d’acquérir ou de développer des fondamentaux pour répondre aux prérequis d’entrée en formation.
  • Action n°2 : L’opération présentée en partenariat avec l’Institut du Vieillissement des HCL (IVIE), vise à développer les compétences des aides-soignants dans l’accompagnement de la personne aux activités de sa vie sociale et dans le respect de son projet de vie. Les objectifs recherchés sont de former les futurs aides -soignants à conduire des activités d’animation, de loisirs et d’accompagnement à la vie sociale.
  • Action n°3 : L’opération présentée vise au développement des compétences relationnelles aides-soignantes et de raisonnement clinique en équipe pluri-professionnelle par la simulation en santé.
  • Action n°4 : L’opération présentée vise le développement compétences relationnelles et techniques d’un équipage ambulancier, dans la prise en charge d’un patient de son domicile à l’hôpital en collaboration avec les aides-soignants du SSIAD et de l’hôpital, avec évolution de l’état clinique du patient pendant son transfert.

L’ensemble de ces actions de formation se déroulent de Septembre à Décembre 2020.