Consulter un medecin

Greffe gingivale

Une greffe gingivale peut être nécessaire pour recouvrir une racine déchaussée (on parle de récession gingivale), ou en cas d’insuffisance de hauteur ou d’épaisseur de la gencive. Ces situations peuvent provoquer des sensibilités dentaires, une difficulté au brossage ou même une gêne esthétique. Elles peuvent être liées à l’âge, à un défaut de brossage ou à un brossage traumatique par exemple. La greffe gingivale permet d’épaissir une gencive présente ou d’apporter de la gencive quand elle est manquante, et peut ainsi prévenir l’aggravation du déchaussement de la dent.

L’intervention se déroule sous anesthésie locale. La greffe utilise la gencive à proximité et peut nécessiter de prélever un peu de gencive au palais.

Dans la majorité des cas la douleur est bien contrôlée par les anti-douleurs prescrits. L’alimentation devra être tendre (sans aliments blessants ou trop durs) durant 2 semaines. Elle sera froide les 2 premiers jours puis tiède pendant 5 jours. Des bains de bouche seront à réaliser après chaque repas pendant 2 semaines. Selon le site de la greffe, les fils de suture sur la gencive peuvent être visibles. Ils sont retirés en général au 7ème jour.

Le sport est contre-indiqué durant 2 semaines. L’alcool et le tabac sont à proscrire car nuisent à la cicatrisation.

Tout acte médical, même bien conduit, recèle un risque de complications. Ceux-ci vous seront précisés lors de la consultation en fonction de votre cas. Une infection peut nécessiter un geste de nettoyage pour permettre la cicatrisation. Un saignement peut se produire au niveau du site de prélèvement et s’arrête le plus souvent par simple compression.  En cas d’échec de la greffe, un nouveau geste peut être nécessaire.