Médico-judiciaire

Résumé
Plusieurs unités assurent la prise en charge médico-judiciaire au sein des HCL. Elle comprend la prise en charge des victimes de violences en lien avec les unités médico-judiciaires (UMJ) et l’unité d’accueil pédiatrique des enfants en danger (UAPED) ainsi que la thanatologie (examen des victimes, réalisation des autopsies et établissement de rapports) en lien avec l'institut médico-légal (IML).

La prise en charge des victimes de violences

Prévenir, repérer les maltraitances et les violences (sexuelles, intra familiales, conjugales, scolaires,…), protéger, soigner et accompagner toutes les victimes (enfants, femmes, adultes, personnes âgées…) font partie des missions du CHU en lien avec les unités qui assurent leur prise en charge médico-judiciaire : les unités médico-judiciaires (UMJ) et l’unité d’accueil pédiatrique des enfants en danger (UAPED).

Les unités médico-judiciaires (UMJ)

Les unités médico-judiciaires de l'hôpital Edouard Herriot accueillent des victimes majeures et mineures ayant subi des violences après un dépôt de plainte pour constater des blessures 24h/24 et 365 jours par an. Leur rôle : constater des blessures physiques mais aussi psychiques dans le cadre d’une prise en charge médicale et psychologique. Le parcours de prise en charge se réalise en deux temps :

  • Les victimes se présentent dans les gendarmeries ou commissariats pour déposer plainte. Les services enquêteurs prennent contact avec les unités médico-judiciaires (mineurs ou majeurs) pour la prise d’un rendez-vous et remettent aux victimes une réquisition médico-légale.
  • Les victimes se rendent au service de médecine légale de l'hôpital Edouard Herriot avec la réquisition et sont examinées par un médecin légiste. Ce dernier rédige un certificat médical descriptif des lésions physiques et/ou psychologiques présentées et fixe la durée de l’Incapacité Totale de Travail (I.T.T).

Le 3919, Violences Femmes Info, est le numéro national pour l'écoute et l'orientation des femmes victimes de violences et notamment conjugales.

L’unité d’accueil pédiatrique des enfants en danger (UAPED)

L'unité d'accueil pédiatrique enfants en danger (UAPED) située à l’hôpital Femme Mère Enfant a pour objectif d’offrir, en un lieu unique, une prise en charge globale et pluridisciplinaire (soin, protection, procédure judiciaire) aux mineurs victimes de violences, de maltraitances ou de négligences.

Fruit d’un partenariat entre l’Autorité judiciaire, l’Agence régionale de santé (ARS), la Métropole de Lyon et les Hospices Civils de Lyon, l’UAPED accueille tous les enfants selon deux parcours :

  • Un parcours médico-judiciaire durant lequel les enfants ont été adressés par l’autorité judiciaire (Procureur de la République) dans le cadre de l’urgence.
  • Un parcours médical d’avis spécialisé durant lequel les enfants sont adressés par un médecin extérieur dans des cas complexes de maltraitances avérées ou suspectées.

Le 119 est le numéro national dédié à la prévention et à la protection des enfants en danger ou en risque de l'être disponible 24H/24 - 7j/7.

La thanatologie

Lorsque les circonstances du décès ne sont pas claires ou lorsque la mort parait suspecte, les équipes de médecine légale ont un enjeu : que la justice et/ou l'identité soient rendues aux morts. Pour réussir sa mission, les professionnels de l’institut médico-légal travaillent en étroite collaboration avec les policiers, les gendarmes et les magistrats.

L'Institut médico-légal (IML)

L’activité de l'Institut médico-légal (IML) de l'hôpital Edouard Herriot comprend :

  • l’examen des victimes,
  • la réalisation des autopsies
  • et l’établissement de leur rapport.

Il réalise également des expertises techniques ou participe aux opérations de reconstitution criminelle dans le cadre de procédures pénales.

Dernière mise à jour le : 05/06/2024 - 19:52