Consulter un medecin

Personne de confiance & directives anticipées

La législation relative aux droits des malades vous permet de désigner une personne de confiance et rédiger vos directives anticipées.

Personne de confiance

Vous avez la possibilité de désigner une personne de votre entourage (parent, proche, médecin traitant) appelée "personne de confiance". Elle peut avec votre accord :

  • être votre porte-parole auprès des professionnels de santé,
  • vous accompagner dans vos démarches tout au long des soins,
  • assister aux entretiens médicaux,
  • être consultée sur votre volonté si vous n’êtes pas en état de le faire.

Un formulaire est à votre disposition pour effectuer cette désignation et sera à remettre auprès de l’équipe de soins de l’unité. Le formulaire doit être obligatoirement signé par la personne désignée. Vous pouvez changer d’avis à tout moment.

Désigner une personne de confiance n’est pas une obligation mais un droit et cela peut être très utile.

Rédaction de vos "directives anticipées"

Toute personne majeure peut rédiger ses directives anticipées (formulaire). Elles sont l’expression écrite de votre volonté libre et éclairée concernant les traitements et actes médicaux que vous souhaiteriez recevoir ou non. Vous pouvez donner par avance des instructions sur les conditions de poursuite, de limitation, d’arrêt ou de refus de traitement ou d’actes médicaux, si vous pensez qu’un jour vous serez dans l’incapacité d’exprimer votre volonté. Les « directives anticipées », vous permettent en particulier de préciser ce que vous considérez comme un traitement déraisonnable (comme ceux qui maintiennent artificiellement la vie, par exemple). Les professionnels qui vous prennent en charge peuvent vous aider dans cette démarche. La rédaction est volontaire et non obligatoire.

Si vous avez écrit des directives anticipées, pensez à avertir la personne de confiance et les professionnels qui vous prennent en charge, afin qu’ils puissent les consulter. Elles sont révisables et révocables, à tout moment et par tout moyen.

Plus d’informations sur le site de la Haute Autorité de Santé