Consulter un medecin

Un jardin thérapeutique pour soigner et prendre soin autrement !

Publié le 18-09-2019
Un jardin thérapeutique de 75 m2 a été aménagé au 6e étage de l’hôpital Femme Mère Enfant. Une nouvelle activité destinée aux patients du service de psychopathologie du développement de l'enfant et de l'adolescent.

Un espace ressourçant et ludique

Destiné à améliorer le quotidien et le bien-être de l’enfant et de l’adolescent durant son séjour au sein du service, ce « jardin de vie » entièrement sécurisé,  a été conçu sur-mesure en fonction

  • des besoins des enfants et adolescents pris en charge dans le service,
  • des objectifs thérapeutiques de l’équipe. 

Utilisé comme support de soins non médicamenteux, le jardin thérapeutique accueille, dans un cadre familier et apaisant, les enfants de 6 à 16 ans patients du service pédopsychiatrie : 

  • dans le cadre de l‘urgence psychiatrique, 
  • pour des séjours programmés (troubles de l’humeur, troubles du comportement alimentaire…), 
  • adressés pour bilan de troubles du neurodéveloppement et/ou des apprentissages. 


Le jardin thérapeutique situé au 6e étage de l'hôpital Femme Mère Enfant

Il comprend un coin jardinage pour cultiver, agir, prendre soin, récolter ; un espace ludique pour jouer, partager et rire ; un espace de rencontres pour échanger, se reposer et contempler et enfin un « jardin des sens » pour entendre, regarder, toucher, sentir et voir.

 

 

Un jardin pour soigner autrement

« Nos patients présentent des troubles du développement, des difficultés d’apprentissage, des troubles du comportement, des troubles de la régulation émotionnelle ou d’adaptation socio-relationnelle. Les activités de jardinage aident à se canaliser, à s’apaiser et permettent de travailler les capacités physiques et motrices. En travaillant sur les plantes, ils apprennent à se responsabiliser en respectant le vivant ; l’attente des récoltes au fil des semaines et des saisons leur permet d’aiguiser leur patience. Les patients observent le cycle de la faune et de la flore tout en apprenant l’autonomie, en utilisant l’outillage par exemple. Les récoltes peuvent être utilisées lors des ateliers de cuisine organisés dans le service ; les aromates sont également consommés en infusion lors des tisanes du soir. » Olivier Revol, Chef du Service de psychopathologie et du développement de l’enfant et de l’adolescent. 

La création de ce jardin thérapeutique permet de : 

  • favoriser la liberté d’aller et venir,
  • lutter contre le sentiment d’enfermement lié à l’hospitalisation et améliore le confort des patients,
  • promouvoir l’autonomie des patients et le développement d’une relation positive entre enfants et professionnels,
  • soutenir la rencontre dans un cadre apaisant, neutre, non médicalisé, renforcer les liens positifs entre parents et enfants,
  • offrir la possibilité d’activités thérapeutiques nouvelles,
  • favoriser la concentration, l’expérience sensorielle, la régulation émotionnelle et les aptitudes sociales.

La mise en œuvre de ce projet a été confiée à La Vie en Roses, et sa réalisation a été rendue possible grâce au soutien de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, de la Fondation APICIL contre la douleur et de la Fondation HCL

Le Service de psychopathologie du développement de l'enfant et de l'adolescent 
Dédié à la prise en charge et à l’accompagnement pédopsychiatrique des situations complexes (niveau 3), ce service est composé de 4 unités fonctionnelles, orientées sur l’évaluation et la prise en charge globale et pluridisciplinaire des troubles du comportement et de la régulation émotionnelle de l’enfant et de l’adolescent (enfant de moins de 16 ans).
Quelques chiffres :
- 12 lits d’hospitalisation complète, 
- 12 lits d’hospitalisation semaine, 
- 4 places d’hospitalisation de jour,
- 5 places d’hospitalisation de jour au sein de la Plateforme UERTD (Unité d’Evaluation et de Recherche sur les Troubles du NeuroDéveloppement),
- Environ 1 000 patients par an,
- 5 projets de recherche en cours et en préparation.

En savoir plus sur le service de psychopathologie du développement de l'enfant et de l'adolescent.