Fracture de fragilité osseuse

Résumé
La fracture de fragilité est définie par une fracture spontanée ou de faible cinétique (≤ à une chute de sa hauteur). Les fractures de fragilité surviennent majoritairement au poignet, aux vertèbres et à l’extrémité supérieur du fémur et augmentent avec l’âge.

Qu’est-ce qu’une fracture de fragilité ?

La fracture de fragilité est définie par une fracture spontanée ou de faible cinétique (≤ à une chute de sa hauteur). Les fractures de fragilité surviennent majoritairement au poignet, aux vertèbres et à l’extrémité supérieur du fémur et augmentent avec l’âge.

Elle est le plus souvent le témoin de l’ostéoporose, maladie généralisée de l’ensemble du squelette associant une densité minérale osseuse basse et une altération de la qualité osseuse.

Quels sont les risques ?

Les fractures de fragilité sont associées à une importante morbidité (douleurs importantes, augmentation des incapacités fonctionnelles, diminution de la qualité de vie) mais aussi à une mortalité (surmortalité, surtout la fracture col fémoral : mortalité accrue de 10-20% par rapport sujet même âge l’année suivante).

Nous savons également que le risque « imminent » de nouvelle fracture après un premier événement fracturaire est très important. Après une fracture vertébrale, le risque relatif de nouvelle fracture vertébrale est multiplié par 4.4 et le risque de fracture du col est multiplié par 2.3. Après une fracture de hanche, le risque de nouvelle fracture de hanche est multiplié par 2.3 et le risque de fracture vertébrale par 2.5. De plus, environ 50 % des patients ayant fait une fracture ostéoporotique en subiront une seconde et environ 45 % des patients ayant une fracture du col du fémur, ont déjà eu une fracture ostéoporotique par le passé.

Quelle prise en charge ?

Des modèles ont été étudiés pour améliorer la prise en charge. Il en ressort que le modèle le plus efficient est celui d’une prise en charge coordonnée de la prise en charge secondaire des fractures. Il faut une identification, une évaluation, et une prise en charge dans un même établissement dans lequel une personne coordonne l’ensemble du système de prévention.

Image
Filière fracture de fragilité : évaluation et parcours du patient
Étapes d'évaluation du patient dans le cadre d'une fracture de fragilité osseuse.

 

C’est pourquoi, il est proposé dans le service de rhumatologie de Lyon Sud, une filière fracture de fragilité pour les patients ayant présentés une fracture de fragilité sévère âgés de 50 à 85 ans.

Dans les suites de la prise en charge de la fracture en orthopédie, aux urgences, en gériatrie, en rhumatologie…dans un délai de 2 mois, le service de rhumatologie contactera les patients pour leur proposer une prise en charge en ambulatoire en rhumatologie sur une demi-journée dans le cadre de la filière de fragilité pour dépister et prendre en charge l’ostéoporose probable sous-jacente.

Le patient bénéficiera alors d’une ostéodensitométrie osseuse, de radiographie du rachis, d’un entretien infirmier pour poids, taille, évaluation risque chute, évaluation apports calciques et consultation de synthèse avec le rhumatologue. En amont, il réalisera un bilan biologique. Il sera revu ensuite annuellement en consultation durant 3 ans si cela est jugé nécessaire par le médecin.

Dernière mise à jour le : ven 07/01/2022 - 11:30