Acrosyndromes

Résumé
Les acrosyndromes sont les anomalies de la microcirculation les plus fréquentes (du grec akros = extrémité).

Phénomène de Raynaud

La maladie la plus connue est le phénomène de Raynaud. Il s’agit d’un trouble circulatoire paroxystique des extrémités, caractérisé par un changement de couleur de la peau qui devient blanche (phase syncopale), puis éventuellement d’une cyanose (phase asphyxique), associé à des paresthésies et à une sensation de doigts morts.

Dans 80% des cas, il est primaire, sans pathologie sous-jacente. Il peut également être secondaire : sclérodermie, médicaments, causes professionnelles

Acrocyanose

L’acrocyanose est un acrosyndrome permanent caractérisé par un aspect violacé des extrémités associé souvent à une hypersudation et à un œdème. Cette pathologie est en général bégnine et aggravée par le froid. Elle peut entrainer des engelures.

Erythermalgie

L’érythermalgie est un trouble microcirculatoire paroxystique qui se traduit par des épisodes de rougeur et de brulures intenses des extrémités. Elle peut apparaitre en toute saison et conduit à tremper les zones atteintes dans l’eau glacée.

Diagnostic

Au cours de la consultation, le médecin s’attachera à rechercher des signes associés à l’acrosyndrome comme des douleurs aux articulations, une difficulté à avaler, un essoufflement, un épaississement de la peau au niveau des mains ou des plaies aux doigts ayant du mal à cicatriser.

Les explorations comportent une capillaroscopie periunguéale et une prise de sang pour éliminer les causes secondaires. Eventuellement, un échodoppler arteriel et une mesure de pression digitale pourront être rajoutées.

Dernière mise à jour le : jeu 25/11/2021 - 09:41

Hôpital Edouard Herriot
- Service de médecine interne

Dispositif Covid-19