Consulter un medecin

Nodule pulmonaire

Un nodule au poumon est une « tâche » anormale dans le poumon. Il peut être unique ou multiple, isolé ou associé à d’autres anomalies (ganglions anormaux, épanchement de la plèvre).
En fonction de la taille de cette tâche on distingue les micronodules (moins de 3 mm), les nodules et les masses (plus de 3cm).
La découverte d’un nodule au poumon est une situation extrêmement fréquente. On considère en effet qu’il existe un ou plusieurs nodules dans 8 à 51 % des scanners du thorax, selon les séries et la population dans laquelle est effectué l’examen. Ces nodules sont parfois multiples et la grande majorité est de taille inférieure à 10 mm (96 %) voire 5 mm (72 %).
On distingue habituellement deux types de nodules :

  • les nodules solides (la tâche est constituée de tissu solide),
  • les nodules en verre dépoli (la tâche correspond plus à une zone d’infiltration du poumon).

Leur prise en charge est assez similaire même si le suivi est un peu différent.

Fort heureusement, tous les nodules ne sont pas graves. Il s’agit d’une situation fréquente. Un nodule n’est pas synonyme de cancer. Les nodules ont plusieurs causes :

  • Les infections du poumon sont une cause fréquente (pneumonie, tuberculose). Bien souvent, la cicatrisation du poumon infecté peut laisser une cicatrice sous la forme de un ou plusieurs nodules.
  • Les inflammations chroniques du poumon peuvent donner des nodules, particulièrement chez les personnes atteintes de maladies inflammatoires ou auto-immune chronique comme par exemple la sarcoïdose, la polyarthrite rhumatoïde, la sclérodermie et beaucoup d’autres.
  • Les tumeurs bénignes (tumeurs non cancéreuses) sont également une cause classique de nodule au poumon.
  • Enfin, le cancer du poumon peut aussi se manifester par un ou plusieurs nodules. Comme il s’agit d’une maladie potentiellement grave, cette hypothèse sera toujours considérée par le médecin et les examens qui seront faits auront bien souvent pour objectif de confirmer ou d’éliminer cette hypothèse. Un nodule au poumon peut également être une métastase d’un autre cancer (sein, colon, etc.).

Le service de pneumologie aiguë spécialisée et cancérologie thoracique du Centre Hospitalier Lyon Sud met à disposition des médecins généralistes de la région un service de télémédecine permettant d’aider à l’orientation et à la prise en charge des nodules pulmonaires (Service ASSIST sur MyHCL Pro).

Les nodules aux poumons sont habituellement détectés au scanner des poumons, plus rarement sur une radiographie, soit de manière fortuite (« par hasard »), soit au cours de la surveillance d’un patient, qu’elle qu’en soit la raison.
Les micronodules et nodules de moins de 5mm sont très rarement investigués et ne nécessitent qu’une simple surveillance par scanner.
Pour les nodules de plus grande taille ou ceux apparus entre deux examens, il est conseillé de consulter un pneumologue qui décidera de la stratégie la plus appropriée pour faire le diagnostic.

Habituellement :

  • Les nodules de petites tailles sont recontrôlés par un nouveau scanner, éventuellement après un traitement par antibiotique
  • Les nodules plus gros ou plus suspects peuvent nécessiter des examens plus approfondis : fibroscopie bronchique, écho-endoscopie, ponction trans-thoracique  et PET-scanner (un scanner spécial couplé à une scintigraphie qui permet notamment d’évaluer « l’activité » du nodule)

Bien souvent, si les examens sont rassurant, une surveillance par scanner est réalisée régulièrement, parfois pendant plusieurs années.