Goutte

Résumé
La goutte est la conséquence d’une hyperuricémie chronique et des dépôts de cristaux d’urate sodium, dans les articulations, les tendons, et aussi la peau, les reins.

Qu'est-ce que la goutte ?

La goutte est la conséquence d’une hyperuricémie chronique et des dépôts de cristaux d’urate sodium, dans les articulations, les tendons, et aussi la peau, les reins.

Comme se manifeste-t-elle ?

Elle se manifeste par des crises d’arthrites aiguës récidivantes, très souvent de la première articulation métatarsophalangienne (gros orteil), ou le pied, la cheville, le genou.

Comment la traiter ?

Le traitement des crises est basé sur la colchicine, ou un anti-inflammatoire non stéroïdien, ou un corticoïde.

La goutte est une maladie chronique : au-delà des crises douloureuses, l’hyperuricémie risque d’entraîner des complications articulaires, rénales et cardio-vasculaires. Le principe du traitement est l’abaissement soutenu de l’uricémie, pour prévenir les crises articulaires et les complications en particulier une insuffisance rénale. Le médecin généraliste et le rhumatologue décident ensemble des mesures à mettre en place pour faire baisser le taux d’acide urique (uricémie) et de la prescription du médicament hypouricémiant, allopurinol ou febuxostat.

L’éducation thérapeutique du patient est la clef de l’observance du traitement médicamenteux et du régime alimentaire hypouricémiant, en expliquant la maladie et l’importance du suivi du traitement au long cours. Le patient doit faire des efforts diététiques soutenus : élimination de la consommation d’alcool (y compris la bière), des boissons sucrées au fructose, des aliments riches en purines ; et réduction pondérale en cas de surcharge pondérale. Le suivi par le patient de ces règles est indispensable pour éviter les complications de la goutte.

Dernière mise à jour le : mer 04/08/2021 - 17:26
Services HCL

Hôpital Lyon Sud
- Service de rhumatologie