Cancer du col l'utérus

Résumé
Le col de l’utérus est la partie basse de l’utérus que l’on peut examiner en consultation (voir et palper) au fond du vagin. Le cancer du col de l’utérus (ou col utérin) est la 12e cause de cancer chez la femme. On estime à environ 3000 nouveaux cas par an en France.

Qu'est-ce que le cancer du col de l'utérus ?

Le col de l’utérus est la partie basse de l’utérus que l’on peut examiner en consultation (voir et palper) au fond du vagin.

Le cancer du col de l’utérus est la 12e cause de cancer chez la femme.

On estime à environ 3000 nouveaux cas par an en France.

Image
Schéma de la structure de l'utérus

Quels sont les facteurs favorisants le cancer du col de l'utérus ?

La cause principale du cancer du col de l’utérus est une infection persistante par le papillomavirus ou HPV (human papillomavirus) transmis par voie sexuelle essentiellement.
Lorsque ce virus s’installe durablement au niveau du col de l’utérus, il peut provoquer des modifications des cellules du col et engendrer des lésions précancéreuses. Certaines lésions peuvent évoluer vers un cancer si elles ne sont pas diagnostiquées, surveillées et traitées.

Comment est réalisé le diagnostic ?

Il existe un dépistage du cancer du col de l’utérus : à partir de l’âge de 25 ans.

Il s’agit d’un prélèvement réalisé régulièrement, tous les 3 à 5 ans en consultation chez le gynécologue, la sage-femme ou le médecin traitant : un test HPV ou un frottis.

En cas de résultat anormal du test, une colposcopie (examen simple en consultation de gynécologie spécialisée) est réalisée : elle permet de faire des biopsies si les anomalies sont confirmées.

  • Il existe des lésions précancéreuses : elles nécessiteront une surveillance ou bien une destruction lors d’une intervention simple au bloc opératoire : laser ou conisation (ablation d’une partie du col).
  • Si un cancer du col de l’utérus est diagnostiqué, des examens d’imagerie complémentaires tels qu’une IRM pelvienne et un PETScanner vont permettre de déterminer le stade de la maladie et de proposer le traitement adapté.

Quelle prise en charge et quels traitements ?

Les traitements sont décidés en réunion de concertation pluridisciplinaire : réunion hebdomadaire où sont présent tous les médecins spécialisés dans la cancérologie du col : gynécologue, oncologues, radiologue, anatomopathologistes, radiothérapeute.

Selon le stade de la maladie : une chirurgie et/ou une radiothérapie et/ou une chimiothérapie sont proposés à la patiente selon les protocoles nationaux en vigueur.

Au cours de votre parcours, il vous sera proposé du soutien à chaque étape :

  • Dans le service : par toute l’équipe médicale (médecins, internes) et paramédicale (infirmières, aides-soignantes)
  • Par l’infirmière de coordination qui sera à votre écoute pour vous aider dans vos rendez-vous ou répondre à des questions concernant vos symptômes
  • Par nos psychologues
  • Selon votre situation : kinésithérapeute, diététicien, assistant social
  • Tout cela, en lien avec votre médecin traitant.

La pratique d’une activité physique adaptée, si cela vous est possible, participe à améliorer votre qualité de vie, mais aussi votre tolérance aux traitements et votre moral face à la maladie.

Dernière mise à jour le : mar 10/08/2021 - 16:49
Services HCL

Hôpital Lyon Sud
- Service de gynécologie-obstétrique

Hôpital Femme Mère Enfant
Service de gynécologie-obstétrique

Hôpital de la Croix-Rousse
Service de gynécologie-obstétrique

Dispositif Covid-19