Dissection sous-muqueuse endoscopique

Résumé
La dissection sous muqueuse endoscopique est une technique de résection endoscopique des lésions précancéreuses ou cancéreuses débutantes du tube digestif, offrant le même niveau de qualité carcinologique que la chirurgie pour les lésions débutantes (< T2) mais avec un profil de sécurité meilleure.

Qu'est-ce que c'est ?

La dissection sous muqueuse endoscopique est une technique de résection endoscopique des lésions précancéreuses ou cancéreuses débutantes du tube digestif, offrant le même niveau de qualité carcinologique que la chirurgie pour les lésions débutantes (< T2) mais avec un profil de sécurité meilleure.

Étapes avant et après l'intervention

  • Dans le mois précédent la procédure, vous rencontrerez généralement le gastroentérologue référent et l’anesthésiste.
  • Si la lésion à enlever est colique ou rectale, vous devrez subir une préparation colique comme celle que vous avez eu pour la coloscopie précédente. La qualité de cette préparation est très importante pour que l’intervention se déroule dans de bonnes conditions, avec un risque infectieux minimal lorsque le colon est propre.
  • Selon le mode d’hospitalisation qui vous sera proposé, vous entrerez soit la veille du geste soit le matin même, puis bénéficierez de votre intervention au bloc (programme s’étalant entre 8 h et 17h).
  • Selon les urgences à intercaler, l’heure de votre passage au bloc peut varier.
  • Après l’intervention, vous vous réveillerez en salle de réveil puis serez ramené dans votre chambre. Un peu plus tard, votre médecin référent passera vous voir pour vous expliquer le déroulement de la procédure et les suites à donner. Selon les cas, vous pourrez boire le soir même (cas très simples) ou le plus fréquemment attendre le lendemain matin. Si tout va bien le lendemain matin (pas de fièvre ni douleurs), vous déjeunerez puis, sauf situation particulière, vous pourrez regagner votre domicile.

Comment se déroule l'intervention ?

Cette intervention se fera sous anesthésie générale, au bout d’une caméra (endoscope) introduit par les voies naturelles (soit par la bouche soit par l’anus).

  • Tout se passe comme si la paroi de notre tube digestif était un mur de maison avec un papier peint (muqueuse), un enduit (sous-muqueuse) et des briques (muscle).
  • La lésion que vous avez correspond à du papier peint « malade », qu’il faut enlever avant que la maladie n’atteigne l’enduit ou les briques.
  • La résection que vous allez avoir consiste à enlever la zone de muqueuse malade en passant dans l’enduit sans toucher les briques pour ne pas fragiliser la paroi de l’intestin.
  • Pour augmenter le plan de travail, du liquide est injecté dans l’enduit à travers le papier peint pour le gonfler et éloigner le papier peint des briques à protéger.
  • Une fois la zone réséquée avec une petite pointe électrique, une muqueuse normale aura repoussé en environ 4 à 6 semaines laissant juste une cicatrice.
  • La zone de papier peint sera envoyée en analyse  au laboratoire pour confirmer que la lésion réséquée n’était pas trop envahissante dans l’enduit et que vous êtes guéri par la résection.

Quels sont les risques ?

  • Risque de saignement retardé : dans la nuit suivant l’intervention pouvant justifier d’une reprise pour coaguler le saignement.
  • Risque de perforation en cours de procédure ou retardé (trou dans les briques), le plus souvent traité au cours de l’intervention (fermeture par clips endoscopiques) mais pouvant justifier d’une surveillance allongée ou rarement à une intervention chirurgicale pour traiter la perforation lorsque le trou ne peut être refermé par les voies naturelles.
Dernière mise à jour le : ven 17/09/2021 - 15:19
Dispositif Covid-19