Eczéma (dermatite de contact)

Résumé
L'eczéma de contact ou dermatite de contact est une maladie inflammatoire cutanée acquise déclenchée par des éléments de notre environnement.

Qu'est-ce que l'eczéma de contact ?

L'eczéma de contact ou dermatite de contact est une maladie inflammatoire cutanée acquise déclenchée par des éléments de notre environnement.

L’eczéma de contact peut être :

  • Allergique : il est dû à la sensibilisation à une substance présente dans l’environnement appelée allergène et mise en contact avec la peau. Les allergènes en cause sont variés, chimiques ou protéiques, différents d’un individu à l’autre et peuvent être d’origine professionnelle. On parle d’eczéma de contact allergique (ECA) qui représente 10 % des eczémas de contact.
  • Irritatif : il est engendré par des agents irritants qui, au contact de la peau, entrainent une inflammation. On parle d’eczéma de contact irritatif (ECI) qui est de loin l’eczéma de contact le plus fréquent puisqu’il représente 90 % des cas.

Les symptômes de l'eczéma de contact

Il existe deux formes cliniques d'eczéma de contact :

  • Une forme aiguë de l'eczéma de contact

C'est la forme la plus courante. Elle se manifeste par l'apparition de plaques rouges et sèches à bords irréguliers puis de vésicules remplies de liquide clair. Le prurit (démangeaisons) est intense. Ces vésicules se rompent et suintent spontanément ou sous l'effet du grattage lié aux démangeaisons importantes associées. En découle la formation de croûtes qui, en disparaissant, laissent place à une peau normale sans cicatrice.

Les lésions provoquées par l’eczéma de contact se développent au niveau de la peau en contact avec l'allergène (bracelet, bouton de pantalon, chaussures, vêtement, teinture...) et peuvent diffuser à partir du point de contact pouvant parfois s'étendre sur tout le corps.

  • Une forme chronique de l'eczéma de contact

Elle est caractérisée par une peau épaissie, craquelée, fissurée et souvent plus foncée. Cette forme est souvent observée au niveau des mains et des pieds.

Le mécanisme et les causes de l'eczéma de contact

L’eczéma de contact allergique nécessite la sensibilisation du sujet, la réaction évolue en deux phases :

  • dans un premier temps, l’allergène chimique ou protéique pénètre dans la peau et est pris en charge par le système immunitaire (système de défense de l’organisme) qui est activé ce qui aboutit à la production de lymphocytes spécifiques de l’allergène. Cette première phase de sensibilisation peut durer de quelques jours à quelques années.
  • à partir du moment où le patient est sensibilisé, lorsque la même substance entre en contact avec la peau, le système immunitaire reconnaît l’allergène et les symptômes de l’eczéma de contact apparaissent en 24 à 48 heures. C'est la phase de révélation.
  • L’eczéma allergique se reproduira chaque fois que le patient sera en contact avec l’allergène vis-à-vis duquel il est sensibilisé. C’est la mémoire immunitaire de l’allergie. Seule l’éviction de l’allergène permet une guérison de l’ECA.

L’eczéma de contact irritatif se développe lorsqu’une molécule « toxique » (polluant, chimique) entre en contact avec la peau et induit l’activation des cellules épidermiques. Les cellules de l’immunité sont alors recrutées et induisent une réaction inflammatoire cutanée. L’ECI dépend de nombreux facteurs dont la concentration du produit chimique et de la qualité de la peau du sujet. Ainsi les personnes à peau sensible et peau atopique sont plus sensibles à l’irritation cutanée.

Les grandes sources d'eczéma de contact

Les allergènes et agents irritants sont très présents dans notre environnement quotidien.

Les allergènes chimiques sont issus essentiellement de quatre sources :

  • Les produits vestimentaires : vêtements (teintures), chaussures (cuir, colle, caoutchouc...) et accessoires en nickel (bijoux fantaisie, boutons de pantalon, boucle de ceinture...).
  • Les cosmétiques : parfum, shampoing, déodorant, teinture capillaire, vernis à ongles...
  • Les médicaments à application cutanée (topiques) : antiseptiques, crèmes anti-inflammatoires...
  • Les allergènes professionnels

Parmi ces allergènes, certains ne sont responsables d’eczéma qu’après une exposition aux rayons ultraviolets UV (lumière du soleil). On parle alors de photoallergènes. Certains médicaments ou cosmétiques peuvent notamment être à l’origine de ce type d’eczéma de contact.

Les allergènes protéiques sont retrouvés dans :

  • les végétaux, comestibles ou non : fruits, légumes, épices, arbres, fleurs, latex…
  • les animaux et produits d’origine animale : viandes, produits laitiers, œufs… ;
  • les champignons ;
  • les enzymes.

Les agents irritants, extrêmement nombreux, ont comme origine principalement :

  • les produits chimiques : acides, alcalins, solvants, sels métalliques… ;
  • les savons : abrasifs, détergents… ;
  • les plantes : poinsettias, poivrons…

L’ECI est favorisé par l’état cutané du patient et des facteurs climatiques : température, humidité, frottements…

Eczéma de contact d'origine professionnelle

Le contact de la peau avec des substances utilisées en milieu professionnel peut entraîner un eczéma de contact. L'eczéma professionnel est caractérisé par sa survenue lors du travail et sa disparition lors des congés. Il est souvent localisé au niveau des mains.

Les professions les plus souvent concernées sont :

  • Les métiers du bâtiment (ciment, peinture, colles...) ;
  • Les coiffeurs (teintures, permanentes, gants, shampoings...) ;
  • Les professions de santé (antiseptiques, gants, résine composite...) ;
  • Les horticulteurs (chrysanthèmes, primevères, pesticides, gants...).

En cas d'eczéma de contact à un produit professionnel, parlez-en aussi avec votre médecin du travail. Il peut :

  • proposer à votre employeur de remplacer le produit contenant l’allergène par un autre produit ne le contenant pas ;
  • vous conseiller des protections (gants, crème « barrière ») en cas de besoin ;
  • adapter votre poste de travail, si nécessaire ;
  • vous conseiller pour déclarer une maladie professionnelle.

Pour plus d’informations, consultez le site Amelie de l’Assurance Maladie : https://www.ameli.fr/assure/droits-demarches/maladie-accident-hospitalisation/maladie-professionnelle/maladie-professionnelle

Comment évolue l’eczéma de contact ?

En cas d’ECA, l’éviction de l’allergène chimique ou protéique entraine la guérison en 10 à 15 jours. Sans identification et éviction de l’agent causal, l’évolution se fait vers la chronicité et la peau s’épaissit. Dans quelques cas, des complications peuvent se manifester : surinfection bactérienne, généralisation des lésions, impact sur la qualité de vie.

En cas d’ECI, la limitation des contacts avec les chimiques (protection par des gants par exemple) et les soins hydratants/émollients permettent une disparition des lésions.

La consultation et le traitement en cas d'eczéma de contact

L'examen médical

L'aspect des lésions, leur emplacement, leur évolution selon les saisons ou les périodes d'activité professionnelle peuvent orienter vers un type de produit. Par exemple un eczéma du poignet, des oreilles ou du nombril évoque une sensibilisation au nickel présent dans les montres, les boucles d'oreilles et de ceintures.
Dans certains cas, la réalisation de tests cutanés peut être nécessaire pour déterminer s’il s’agit d’un eczéma de contact allergique ou irritatif et surtout pour caractériser l’allergène en cause.

Le traitement de l'eczéma de contact

L'éviction de l'agent responsable est primordiale pour obtenir la guérison. Cependant, cette éviction n'est pas toujours facile lorsque la substance causale n'a pas été identifiée ou lorsqu'elle est présente dans de nombreux produits.

Le traitement de l'eczéma de contact est une corticothérapie locale. Le dermocorticoïde est appliqué une fois par jour sur l’ensemble des lésions jusqu'à disparition complète. Après la poussée d’eczéma, une crème hydratante est conseillée pour lutter contre la sécheresse de la peau.

Dans les cas d’eczéma de contact sévère, la technique de l’habillage consiste à appliquer une crème ou un mélange de crèmes sur tout le corps et à protéger cette application avec des vêtements en coton ou jersey.

Les programmes d'éducation thérapeutique

Prévenir les récidives de l'eczéma de contact

Vous pouvez prévenir les récidives de l’eczéma de contact :

  • En évitant les contacts avec l'allergène pour l’ECA et en limitant le contact avec tous les produits chimiques irritants pour l’ECI.
  • En cas d’ECA, le médecin vous remettra une fiche d’éviction mentionnant tous les types produits susceptibles de contenir la substance à laquelle vous êtes sensibilisé
  • En protégeant votre peau. Dans l’ECI et l’ECA, prendre soin de sa peau est essentiel : hydratants, émollients, utilisation de savon sans savon ou d’huiles lavantes pour la toilette, toilette avec de l’eau tiède plus que très chaude, etc.

Lorsque l’éviction totale de l’allergène n’est pas possible, le port de gants ou de vêtements de protection permet d’éviter les contacts avec le produit concerné.

Dernière mise à jour le : lun 19/02/2024 - 17:55