Consulter un medecin

Des attelles fabriquées sur mesure à l’hôpital Henry Gabrielle

Publié le 06-06-2019
Certains patients atteints d’affections neurologiques, mais aussi traumatiques ou rhumatologiques, hospitalisés à l’hôpital Henry Gabrielle, ont besoin d’une attelle (ou orthèse) pour que leur membre lésé aille mieux.

Fabrication de prothèses à l'hôpital Henry Gabrielle - HCL

Si la technique est très importante, les ergothérapeutes passent aussi par un temps de discussion puis d’essai avant de fabriquer ces dispositifs sur-mesure. Les patients repartent avec des attelles personnalisées à leur projet et leurs possibilités, par exemple avec des attaches adaptées lorsque les deux mains sont paralysées.

Plusieurs types d’attelles sont proposées :

  • l’attelle de fonction : par exemple, un patient atteint de paralysie radiale pourra, grâce à l’attelle, ouvrir la main de nouveau pour saisir des objets ;
  • l’attelle de repos : pour soulager ou maintenir les mains douloureuses ou paralysées ;
  • l’attelle dynamique qui tire en douceur sur les articulations bloquées pour améliorer les amplitudes de mouvement.

Les bilans après la fabrication permettent aux patients de repartir avec des attelles optimisées pour mieux utiliser leur main. Le service de médecine physique et de réadaptation de l’hôpital Henry Gabrielle a développé depuis 50 ans ces compétences spécifiques, avec la possibilité de compléter par l’utilisation d’aides techniques utiles pour les activités de la vie quotidienne, en lien avec d’autres services comme celui de l’Escale par exemple.

Fabrication de prothèses à l'hôpital Henry Gabrielle - HCL

Ouvert en 1969 sur la commune de Saint-Genis-Laval, l’hôpital Henry Gabrielle est spécialisé dans la médecine physique et de réadaptation. Reconnu au niveau national, il est un établissement de pointe dans la rééducation des affections neurologiques, les prises en charge des blessures médullaires, traumatismes crâniens, suivis post-AVC, pathologies tumorales et dégénératives et en rééducation neuro-périnéale et sexologique.

Retrouvez l’hôpital Henry Gabrielle sur facebook

Lire aussi :