Consulter un medecin

Eczéma (dermatite de contact)

L'eczéma de contact ou dermatite de contact est une maladie inflammatoire cutanée acquise se déclenchant de manière différée. Il est dû à la sensibilisation à une substance présente dans l’environnement appelée allergène et mise en contact avec la peau. Les allergènes en cause sont variés, différents d’un individu à l’autre et peuvent être d’origine professionnelle.

Il existe deux formes d'eczéma de contact :

  • Une forme aiguë de l'eczéma de contact
    C'est la forme la plus courante. Elle se manifeste par l'apparition de plaques rouges et sèches à bords irréguliers ; la survenue sur ces plaques de vésicules remplies de liquide clair. Ces vésicules se rompent et suintent spontanément ou sous l'effet du grattage, lié aux démangeaisons importantes associées ; la formation de croûtes qui, en disparaissant, laissent place à une peau normale sans cicatrice.

    Les lésions provoquées par l’eczéma de contact apparaissent d’abord au niveau de la peau entrée en contact avec l'allergène (bracelet, bouton de pantalon, chaussures, vêtement, teinture...) puis diffusent à partir du point de contact pouvant parfois s'étendre sur tout le corps.

  • Une forme chronique de l'eczéma de contact
    Elle est caractérisée par une peau épaissie, craquelée, fissurée et souvent plus foncée. Cette forme est souvent  observée au niveau des mains et des pieds.

L'eczéma de contact se produit lorsque la peau réagit à une substance, qui est appelée allergène. La réaction évolue en deux phases :

  • dans un premier temps, la substance non tolérée pénètre dans la peau et la sensibilise : le système immunitaire (système de défense de l’organisme) est activé, mais aucun symptôme n'est ressenti. Cette première phase de sensibilisation peut durer de quelques jours à quelques années ;
     
  • dans un second temps, lorsque la même substance entre en contact avec la peau d’une personne déjà sensibilisée, le système immunitaire reconnaît l’allergène et les symptômes de l’eczéma de contact apparaissent en 24 à 48 heures. C'est la phase de révélation.

Dans notre environnement quotidien, les allergènes avec lesquels nous sommes en contact proviennent essentiellement de quatre sources :

  • Les produits vestimentaires : vêtements (teintures), chaussures (cuir, colle, caoutchouc...) et accessoires en nickel (bijoux fantaisie, boutons de pantalon, boucle de ceinture...).
  • Les cosmétiques : parfum, shampoing, déodorant, teinture capillaire, vernis à ongles...
  • Les médicaments à application cutanée (topiques) : antiseptiques, crèmes anti-inflammatoires...
  • Les allergènes professionnels

Parmi ces allergènes, certains ne sont responsables d’eczéma qu’après une exposition aux rayons ultraviolets UV (lumière du soleil). On parle alors de photoallergènes. Certains médicaments ou cosmétiques peuvent notamment être à l’origine de ce type d’eczéma de contact.

Le contact de la peau avec des substances utilisées en milieu professionnel peut entraîner un eczéma de contact. L'eczéma professionnel est caractérisé par sa survenue lors du travail et sa disparition lors des congés. Il est souvent localisé au niveau des mains.

  • Les professions les plus souvent concernées sont :
  • Les métiers du bâtiment (ciment, peinture, colles...) ;
  • Les coiffeurs (teintures, permanentes, gants, shampoings...) ;
  • Les professions de santé (antiseptiques, gants, résine composite...) ;
  • Les horticulteurs (chrysanthèmes, primevères, pesticides, gants...).

Lorsque l’allergène a été identifié, les lésions évoluent vers la guérison sous 10 à 15 jours. Sans identification de l’allergène, l’évolution se fait vers la chronicité et la peau s’épaissit.
Dans quelques cas, des complications peuvent se manifester : surinfection bactérienne, généralisation des lésions.

L'examen médical

L'aspect des lésions, leur emplacement, leur évolution selon les saisons ou les périodes d'activité professionnelle peuvent orienter vers un type d’allergène. Par exemple un eczéma du poignet, des oreilles ou du nombril évoque une sensibilisation au nickel présent dans les montres, les boucles d'oreilles et de ceintures.
Dans certains cas, la réalisation de tests cutanés, appelés patch-tests, peut être nécessaire pour déterminer avec certitude l'allergène en cause.

Le traitement de l'eczéma de contact

L'éviction de l'allergène est primordiale pour obtenir la guérison. Cependant, cette éviction n'est pas toujours facile lorsque l'allergène n'a pas été identifié ou lorsqu'il est présent dans de nombreux produits.

Le traitement de l'eczéma de contact est une corticothérapie locale ; Le dermocorticoïde est appliqué une fois par jour sur l’ensemble des lésions jusqu'à disparition complète. Après la poussée d’eczéma, une crème hydratante est conseillée pour lutter contre la sécheresse de la peau.

Dans les cas de dermatite atopique (eczéma sévère), la technique de l’habillage consiste à appliquer une crème ou un mélange de crèmes sur tout le corps du patient et à protéger cette application de vêtements en coton ou jersey.

  • En évitant les contacts avec l'allergène
    Le médecin vous remettra une fiche d’éviction mentionnant tous les types produits susceptibles de contenir l’allergène auquel vous êtes sensibilisé
  • En protégeant sa peau
    Lorsque l’éviction totale de l’allergène n’est pas possible, le port de gants ou de vêtements de protection permet d’éviter les contacts avec le produit concerné.
  • En cas d'eczéma de contact à un produit professionnel, parlez-en aussi avec votre médecin du travail. Il peut :
    • proposer à votre employeur de remplacer le produit allergène, s'il en existe un similaire dans votre activité ;
    • vous conseiller des protections (gants, crème « barrière ») en cas de besoin ;
    • adapter votre poste de travail, si nécessaire ;
    • vous conseiller pour déclarer une maladie professionnelle.