Consulter un medecin

Orthophonistes, ces thérapeutes de la communication

Publié le 05-07-2019
Rencontre : Emmanuelle est orthophoniste depuis 34 ans à l’hôpital Henry Gabrielle. Elle nous raconte son métier.

En quoi consiste votre métier ?

L’orthophoniste est un thérapeute de la communication. Il diagnostique et rééduque les troubles de la voix, de la parole, du langage et de la communication. Il intervient aussi pour évaluer, rééduquer ou compenser des troubles de la déglutition. Les séances de rééducations sont individuelles ou en groupe.

Qui sont vos patients ?

 Les patients sont des adultes qui présentent ces troubles à la suite de lésions cérébrales provoquées par des maladies, des tumeurs, des accidents vasculaires cérébraux ou des traumatismes crâniens.

Quels sont les principaux bénéfices de l’orthophonie ?

 Les bénéfices pour le patient à cette étape du parcours de soin sont une meilleure communication, malgré les difficultés, et un regain de confiance en ses capacités.

Quel outil utilisez-vous particulièrement pour aider vos patients ?

Nous utilisons le C.COM,  un outil palliatif sur support imagé pour faciliter la communication avec des personnes qui ont une aphasie sévère. Il se présente comme un classeur avec des photos d’objets de la vie quotidienne, regroupés par thèmes, de lieux ou de personnes ; il permet à la personne aphasique et à son interlocuteur de comprendre ce dont on parle, quand les mots sont mal compris ou ne peuvent pas être utilisés.

Un petit mot de la fin ?

J’aime mon métier parce qu’il est une relation d’aide et aussi parce que j’aime les mots.

Ouvert en 1969 sur la commune de Saint-Genis-Laval, l’hôpital Henry Gabrielle est spécialisé dans la médecine physique et de réadaptation. Reconnu au niveau national, il est un établissement de pointe dans la rééducation des affections neurologiques, les prises en charge des blessures médullaires, traumatismes crâniens, suivis post-AVC, pathologies tumorales et dégénératives et en rééducation neuro-périnéale et sexologique.

Retrouvez l’hôpital Henry Gabrielle sur facebook

Lire aussi :