Consulter un medecin

Dans le cadre de la pandémie, merci de consulter cette rubrique avant de vous rendre dans l’un de nos établissements. En Savoir+

Thérapie miroir : donner l’illusion à son cerveau de voir son bras malade bouger

Publié le 07-10-2019
La thérapie miroir est une étonnante technique de rééducation. Le principe ? Faire un mouvement avec le bras valide et imaginer que c’est son bras malade qui le réalise.

La thérapie miroir est est utilisée par les ergothérapeutes et les kinésithérapeutes de l’hôpital Henry Gabrielle pour permettre aux patients de se rééduquer et de stimuler la récupération du bras ou de la jambe. Focus sur la rééducation du bras !

La thérapie miroir classique

Elle consiste à placer un miroir entre les bras du patient de façon à refléter l'image du membre sain et en mouvement, à la place du membre lésé. En d’autres termes, le patient fait bouger son membre valide devant le miroir pour faire croire à son cerveau que c’est son membre malade qui bouge. Cela fonctionne car la thérapie miroir active les zones cérébrales de la motricité grâce à la perception, c’est-à-dire que c’est la perception du mouvement déclenche le mouvement.

La thérapie miroir informatisée

Depuis peu, l’hôpital Henry Gabrielle utilise la thérapie miroir… sans miroir, grâce à une technologie unique qui permet d’enregistrer des mouvements à partir du bras valide. L’image est ensuite retournée et superposée sur le bras déficitaire pour faire travailler le patient à partir d’un mouvement sain.

« Cette technique fait du bien au moral de certains patients car ils voient leur bras malade bouger ! Au-delà de la dimension mentale, ce principe d’illusion visuelle stimule la récupération de leurs capacités fonctionnelles, diminue des douleurs et leur permet de se réapproprier leur corps. » explique Valérie Kieffer, ergothérapeute à l’hôpital Henry Gabrielle.

 thérapie miroir à l'hôpital Henry Gabrielle HCL  Thérapie miroir à l'hôpital Henry Gabrielle

La thérapie miroir s’adresse aux patients hémiplégiques, amputés ou souffrant d’algodystrophie, hospitalisés à l’hôpital Henry Gabrielle à long terme ou à la semaine.  

+ d'infos sur le fonctionnement de la thérapie miroir.

Ouvert en 1969 sur la commune de Saint-Genis-Laval, l’hôpital Henry Gabrielle est spécialisé dans la médecine physique et de réadaptation. Reconnu au niveau national, il est un établissement de pointe dans la rééducation des affections neurologiques, les prises en charge des blessures médullaires, traumatismes crâniens, suivis post-AVC, pathologies tumorales et dégénératives et en rééducation neuro-périnéale et sexologique.

Retrouvez l’hôpital Henry Gabrielle sur facebook

Lire aussi :