Déploiement de la cellule d’urgence parcours personnes âgées dans tous les services d’urgences adultes des HCL

Tout en renforçant les services d’urgences, ce dispositif innovant améliore la qualité de la prise en charge des patients âgés de plus de 75 ans en raccourcissant leur attente, en leur apportant un diagnostic plus précis et en les orientant vers la filière de soins la mieux adaptée, réduisant les besoins d’hospitalisation et favorisant leur maintien à domicile.

D’ici 2030, la part de la population âgée de plus de 80 ans s’apprête à doubler, sur l’aire urbaine lyonnaise, représentant une hausse attendue de plus de 100 000 personnes. Avec un volume important de fréquentation des seniors dans l’ensemble de leurs services d’urgences, les Hospices Civils de Lyon ont développé, via leur Institut du Vieillissement (I-Vie), un dispositif d’accueil spécialisé et innovant pour les personnes âgées de plus de 75 ans.

Cette cellule d’urgence parcours personnes âgées (CUPPA) a été installée en septembre 2019 à l’hôpital Lyon Sud. En deux ans et demi, elle a apporté une réelle plus-value en termes de qualité de prise en charge, immédiatement, au moment de l’accueil aux urgences, et en aval, dans le suivi gériatrique du patient (voir encadré bleu). Compte tenu de cette expérimentation réussie, les HCL ont décidé d’étendre ce dispositif à l’ensemble de leurs services d’urgences. Accompagnées par l’équipe de Lyon Sud, deux nouvelles CUPPA ont été installées, le 6 décembre, à l’hôpital Edouard Herriot, et le 10 janvier, à l’hôpital de la Croix-Rousse.

Permettre aux patients de rentrer chez eux, en leur offrant un suivi optimal

Instaurant la présence permanente, de 8h à 19h, du lundi au vendredi, de deux infirmières qualifiées et d’un médecin-gériatre à mi-temps, chaque CUPPA accueille, au sein des urgences, les personnes de plus de 75 ans qui ont été préalablement reçues et identifiées par l’équipe du service. Pris en charge de manière personnalisée et bienveillante, les patients bénéficient alors, grâce à l’expertise de ce binôme médico-soignant, d’une évaluation d’ensemble de leur situation (état médical, environnement de vie), permettant ensuite leur orientation dans le parcours de soin le plus adéquat.

Dr Chrislène ARSICOT, médecin-gériatre de la CUPPA de l’hôpital Edouard Herriot : « Cela fait trois mois que notre CUPPA est en place. La collaboration avec l’équipe des urgences ayant été préparée en amont, elle fonctionne parfaitement. Nous sommes tous satisfaits de cette nouvelle façon de travailler collectivement. L’équipe des urgences reste responsable du patient et de sa sortie, mais nous apportons une expertise gériatrique appréciée : appeler les familles, les infirmières de ville, échanger sur les besoins spécifiques du patient avec son médecin traitant, récupérer des ordonnances, etc. Cela complète la prise en charge et facilite un potentiel retour à domicile dans d’excellentes conditions. Nous avons notamment des créneaux de consultation dédiés, qui permettent de fixer un rendez-vous dès les jours suivants. Puis, surtout, nous appelons chaque patient dans les 48 heures suivant sa sortie des urgences, afin de s’assurer que tout se passe bien. Cette attention est très appréciée et très efficace, car elle sécurise le retour à domicile, pour le patient comme pour nous. ».

Le lien gériatrie-urgences renforcé

Complétant les dispositifs novateurs existants en amont des urgences (hotlines ouvertes à destination des EHPAD et des professionnels de santé du territoire, équipes mobiles de gériatrie et service d’accès aux soins), la CUPPA renforce l’articulation ville-hôpital avec une intervention très précoce, soulageant les services d’urgences, limitant les hospitalisations inappropriées et permettant une meilleure insertion du patient dans la bonne filière au regard de son besoin de soins. Pour les professionnels des HCL, l’objectif est aussi de renforcer le lien gériatrie-urgences : en développant une culture gériatrique au sein des urgences et, inversement, en acculturant les gériatres à l’urgence.

Séverine NICOLOFF, Directrice de l’Institut du Vieillissement (I-Vie) : « En intégrant une équipe médico-soignante experte dans la prise en charge de la gériatrie au sein d’un service des urgences, les HCL font le pari d’un modèle innovant visant à rapprocher deux disciplines médicales (urgences-gériatrie) qui s’épaulent afin d’améliorer la pertinence des soins et le parcours de prise en soins des personnes âgées. Le long terme, la vision de prévention sont ainsi programmés dès le départ, de manière optimale, avec une approche plus performante et plus proche du patient. C’est la vraie révolution de cette démarche ».

Isabelle HEAS est l’une des deux infirmières spécialisées, avec Ghyslaine GRENIER, de l’équipe CUPPA de Lyon Sud, également composée des médecins gériatres Amandine FOUCAUD et Gilles ALBRAND. En poste dès le lancement de la CUPPA, en septembre 2019, Isabelle apprécie énormément sa mission : « On a la sensation d’être vraiment utiles . On prend le temps de s’oc cuper de chaque patient. Dès qu’il arrive aux urgences, on vient le chercher, on discute avec lui, on repère ses fragilités et on appelle son entourage pour savoir comment ça se passe à la maison, s’il se débrouille seul, etc. afin de déterminer s’il peut rentrer chez lui. Car l’objectif est de permettre à un maximum de patients de regagner leur domicile . Dans ce cas, on leur propose toujours une solution. Nous faisons le lien avec leur entourage , leur médecin traitant ou d’autres intervenants médicaux ou sociaux. Puis , nous assurons un suivi en appelant chaque patient. D’ailleurs, les patients sont souvent étonnés qu’on les rappelle. Ils nous remercient à chaque fois. C’est beaucoup de travail, mais c’est très gratifiant, car on a le sentiment d’être présents pour eux, de créer du lien, d’être en phase avec les valeurs qui nous ont amené dans ce métier. Nous avons même reçu plusieurs lettres de remerciements »

 

Voir aussi
Dernière mise à jour le : mar 29/03/2022 - 18:13
Blocs libres

A Lyon Sud, une réussite en chiffres…
- 1 patient sur 5 (20,5 %) accueilli aux urgences de Lyon Sud est âgé de plus de 75 ans.
- 1 380 patients ont été pris en charge par la CUPPA en 2021 , soit 115 patients mensuels.
- 90 % de ces patients ont été vus par l’équipe CUPPA en moins d’une heure, en 2021.
- 55 % de ces patients viennent à la suite d’une chute.
- 100 % des patients se sont vus proposer une solution par la CUPPA (38 % une consultation ou hospitalisation programmée ; 62 % une hospitalisation immédiate).
- 6,6 % seulement des patients reçus par la CUPPA sont retournés aux urgences dans les 30 jours. Avant la CUPPA, le taux de réadmission à 30 jours s’élevait à 16,7 %.
- 30 % des patients non déjà suivis ont obtenu une consultation ultérieure en filière gériatrique . Avant la CUPPA, ils étaient moins de 1 %.