Endométriose : Améliorer le parcours des femmes

Les HCL, très engagés dans la prise en charge de l'endométriose, vous proposent de découvrir la filière de soins régionale pour améliorer le parcours des femmes, une plateforme d’accompagnement et de pré-diagnostic ainsi que les innovations dans le traitement chirurgical.
L’endométriose est une pathologie extrêmement fréquente, bénigne mais très invalidante responsable de douleurs chroniques et/ou d’une infertilité. En France, elle touche 10 à 15% des femmes en âge de procréer. Une altération sévère de la qualité de vie personnelle et au travail peut en découler.
 
Les HCL proposent un parcours de soins pluridisciplinaire de l’endométriose, du diagnostic aux traitements médicaux et chirurgicaux, en passant par l’assistance médicale à la procréation. Ses équipes se mobilisent pour favoriser le diagnostic précoce et proposer des prises en charge innovantes.
 

Améliorer la pertinence du diagnostic

Un examen clinique, une échographie et une IRM pelvienne sont des outils performants quand ils sont réalisés par des experts. Malgré cela, il faut parfois plusieurs années avant que le diagnostic soit posé.

Une filière de soins régionale pour améliorer le parcours des femmes

Première filière pilote régionale de l’endométriose labellisée en France, l’association EndAURA a pour mission d’améliorer le parcours des femmes, d’optimiser la pertinence des soins, d’informer les patientes et les professionnels et de promouvoir la recherche. Sa base de données intègre des données de chirurgies complexes des Hospices Civils de Lyon (hôpital Lyon Sud, hôpital de la Croix-Rousse, hôpital Femme-Mère-Enfant) mais également de l’hôpital Saint-Luc Saint-Joseph et des cliniques Natecia et du Val d’Ouest. Elle réunit des professionnels de l’endométriose de structures publics et privées de toute la région Auvergne-Rhône-Alpes, ainsi que des médecins généralistes, des sages-femmes et les associations de patientes EndoFrance et Endomind.

EndAURA est présidée par le Pr François GOLFIER, chef du service gynécologie-obstétrique de l’hôpital Lyon Sud, président de la commission nationale endométriose du collège des gynécologues et obstétriciens français et responsable du MOOC Endométriose.

Une plateforme d’accompagnement et de pré-diagnostic

Accessible à toutes les femmes, EndoZiwig, plateforme d’accompagnement et de pré diagnostic de l’endométriose, espère réduire le délai de dépistage de 7 ans à 10 semaines. Concrètement, la personne remplit un questionnaire de « pré-diagnostic initial » sur endo.ziwig.com. A l’issue de ce questionnaire, la plateforme évalue la probabilité d’être atteinte.

 

Vers une prise en charge plus douce

 « A l’heure où les traitements médicaux sont remis en question (en raison du risque de méningiomes pour les traitements progestatifs notamment), la chirurgie va naturellement prendre une place de plus en plus importante dans sa prise en charge. Il faut donc réfléchir à des traitements chirurgicaux moins agressifs et de plus en plus personnalisés, pour traiter cette maladie qui ne l’oublions pas est une maladie fonctionnelle qui va guérir avec la ménopause », explique le Pr Gil DUBERNARD, chef de service de gynécologie-obstétrique à l’hôpital de la Croix-Rousse.

Innovations dans le traitement chirurgical de l’endométriose

A l'hôpital de la Croix Rousse, le service de gynécologie-obstétrique est précurseur dans l'utilisation d'ondes HIFU (Ultrasons Focalisés à Haute Intensité) pour traiter l’endométriose avec atteinte digestive. Auparavant, le traitement de référence consistait en une chirurgie lourde et mutilante au cours de laquelle le chirurgien coupait ou rasait les lésions pendant les 4 à 6 heures que durait l’opération. L’hôpital de la Croix-Rousse a mis en place depuis quelques années, une procédure tout en douceur avec zéro scalpel, zéro cicatrice et sans stomie.

En savoir plus : Utilisation d'ondes HIFU pour traiter l’endométriose

Endodol  : l'innovation au service de l'endométriose avec la Fondation HCL

A travers le projet EndoDol avec la Fondation HCL, l'équipe du service de gynécologie-obstétrique de l’hôpital de la Croix-Rousse a souhaité s'associer aux professionnels de la Consultation Évaluation et Traitement de la Douleur chronique, pour proposer aux femmes souffrant d'endométriose une prise en charge innovante, la seule actuellement en région Rhône-Alpes qui insiste sur l’accompagnement psychologique et la remobilisation douce et progressive des patientes. Il s'agit de proposer à chacune un parcours intra-hospitalier coordonné, qui associe au traitement médical une approche non médicamenteuse (techniques psycho-corporelles) alliant des séances individuelles à des séances en groupe.

En savoir plus : Endométriose : vers une prise en charge moins agressive

 

A l’hôpital femme mère enfant, on préserve la fertilité sur le long terme

Le service de gynécologie-obstétrique de l’HFME occupe une place stratégique, notamment par le biais de son service de consultation d’urgences gynécologiques (plus de 12 000 passages par an) et sa proximité avec le service de pédiatrie (endométriose de l’adolescente). L’équipe de gynécologues de l’hôpital Femme-Mère-Enfant promeut une collaboration pluridisciplinaire, quant à la prise en charge diagnostique et thérapeutique des patientes souffrant d’endométriose.

Le service de médecine de la reproduction et préservation de la fertilité du Pr Bruno SALLE organise la prise en charge de l’endométriose tant sur le plan chirurgical que par la fécondation in vitro et la vitrification ovocytaire, pour préserver la fertilité sur le long terme en cas d’insuffisance ovarienne ou de chirurgie répétée.

Dernière mise à jour le : jeu 13/01/2022 - 12:51
Blocs libres

Endométriose : favoriser le diagnostic précoce (France 3)

> Plus de vidéo sur la chaîne YouTube des HCL

Dispositif Covid-19