Lili Smart : une application pour les patients Alzheimer et leurs aidants

L'idée de créer Lili Smart vient d'une startup lyonnaise. Elle se compose d’une application reliée à une montre connectée et des capteurs. L’Institut du Vieillissement des HCL, l'I-Vie, lance une étude scientifique pour évaluer les bienfaits de l’innovation.

La solution es​t composée d’une montre portée par le patient, d’une application et de capteurs posés au domicile. La montre informe la personne malade via de simples pictogrammes quand il s’agit de manger ou de prendre ses médicaments. Les capteurs judicieusement placés dans l’appartement (porte du frigidaire, de l’entrée, pilulier...) et les algorithmes d’intelligence artificielle de Lili smart analysent les habitudes de vie et avertissent les proches si la personne se nourrit irrégulièrement ou sort de chez elle à un horaire inhabituel… Le tout est accessible par tous les aidants : familles, infirmiers, aides-soignants qui peuvent échanger et s’organiser grâce à la mise en place de groupes de discussion et d’alertes…

Une collaboration évidente

Créée à l’origine pour les aidants de malades d’Alzheimer, Lili Smart s’est naturellement tourné vers l’équipe du Professeur Pierre KROLAK-SALMON, neurologue et gériatre, responsable de l’Institut du Vieillissement (I-Vie) et du Centre de Recherche Clinique "Vieillissement-Cerveau-Fragilité" pendant ses deux années de recherche et développement. « Les gérontechnologies représentent un nouvel enjeu pour la société et le domaine des maladies neurodégénératives. J’ai déjà été de nombreuses fois sollicité par des entreprises développant des supports ou dispositifs connectés, mais c’est la première fois que je suis réellement convaincu par une solution intégrée, conviviale, garantissant une appropriation optimale par le patient et son aidant » explique le Pr Pierre KROLAK-SALMON .

Une étude de recherche clinique randomisée*

Pour finaliser le partenariat, l’équipe de l’I-Vie recrute une soixantaine de “couples” (patients/aidants) pour évaluer scientifiquement l’impact médical et économique de Lili Smart sur les malades d’Alzheimer et leurs aidants. Au niveau médical il s’agit de quantifier la baisse du stress des aidants ainsi que la prolongation de l’autonomie des patients et leur qualité de vie. Le score économique se basera sur les économies réalisées pour les familles et les hôpitaux grâce à l’utilisation de la solution.

Pour pouvoir participer à l’étude, le participant doit avoir au moins 50 ans, avoir reçu un diagnostic de maladie d’Alzheimer ou maladie apparentée, être à un stade léger ou modéré de sa pathologie et vivre à son domicile. Il doit être assisté par un aidant naturel, c’est-à-dire un proche qui est amené à l’aider plusieurs heures par semaines. Chaque « couple aidants/aidé » sera équipé de la solution Lili smart gratuitement pour une durée de six mois. « La recherche documentaire que nous avons réalisée montre que jamais une étude clinique dans ce secteur n’a été réalisée sur un panel aussi important » s’enthousiasme Romain BACHELET, neuropsychologue aux HCL. Pour la réalisation de cette étude clinique, l’entreprise bénéficie du soutien financier de BPI France et de l’Ag2r La Mondiale. 

« Nous avons développé la première solution qui facilite le quotidien des familles accompagnant un proche en perte d’autonomie en les aidant à : le stimuler, le protéger, s’organiser, communiquer et aider à mieux comprendre la perte d’autonomie » résume Aymeric GARNIER, co-fondateur de Lili smart, dont la grandmère a souffert d’Alzheimer.

D’ici 2030, près d’un français sur trois aura plus de 60 ans et la part des plus de 80 ans aura doublé. Rensignez-vous sur le vieillissement
- Inscription possible à l’étude en écrivant à crc.vcf@chu-lyon.fr.
- Le grand public pourra bénéficier de ce service à partir du 1er janvier 2018 sur www.lilismart.com et en pharmacies.

*Tirage au sort entre les couples ayant le matériel activé ou non

Dernière mise à jour le : ven 06/08/2021 - 12:35
Dispositif Covid-19