Traitement par Catéchol-O-Méthyl-Transférase (ICOMT)

Résumé
La Catéchol-O-Méthyl-Transférase (COMT) est l’enzyme responsable de 80 % de la dégradation de la dopamine dans le cerveau. Ce médicament est un inhibiteur de la Catéchol-O-Méthyl-Transférase (ICOMT) seul ou associé à de la L-DOPA + IDDC. Il est utilisé pour les patients atteints de la maladie de Parkinson.

Maladie de Parkinson : généralités sur les traitements médicamenteux

Le traitement médicamenteux ne permet actuellement pas de guérir ou de freiner l’évolution de la maladie de Parkinson. Il permet cependant de limiter les symptômes et leur impact dans le quotidien. C’est un traitement symptomatique.

Plusieurs traitements sont disponibles et seront prescrits selon l’âge du patient, le stade de la maladie et sa gêne dans le quotidien. Leur adaptation sera nécessaire au long cours, de façon à donner une réponse adaptée à l’évolution des symptômes moteurs et non moteurs :

A quoi sert ce médicament ? Comment agit-il ?

Les Catéchol-O-Méthyl-Transférase (ICOMT) prolongent l’action de la dopamine en empêchant sa dégradation.

Dans le cerveau, la L-DOPA est transformée en dopamine et libérée aux niveaux des récepteurs dopaminergiques dans la fente synaptique. La dopamine est ensuite éliminée par les COMT présentes dans le cerveau. Les ICOMT bloquent la dégradation de la dopamine par les COMT allongeant ainsi sa durée d’action.

Conseils (posologie, oubli...)

  • Respectez la prescription du médecin : posologie, intervalle entre chaque prise.
  • Respectez la forme du médicament : ne pas croquer, ouvrir ou écraser (sauf si le neurologue ou le pharmacien vous autorise à le faire).
  • En cas de difficultés à avaler le comprimé avec de l’eau, privilégiez la compote, le yaourt ou la confiture.

En cas d'oubli :

  • Ne prenez pas de double dose.

Quels sont les effets indésirables possibles ?

  • Troubles digestifs : nausées, vomissements, constipation ou diarrhée, atteinte hépatique
  • Troubles de la vigilance : somnolence
  • Troubles du comportement : addictions (au jeu, au sexe, achats compulsifs, grignotage…)
  • Troubles psychiques : hallucinations, anxiété
  • Troubles cardiovasculaires : hypotension, malaise
  • Coloration des urines en orange/brun
  •  Troubles moteurs : dyskinésies, douleurs musculaires

Quelles sont les précautions à prendre ?

  • Signalez la prise de votre traitement à tous les professionnels de santé car certains médicaments interagissent avec votre traitement.
  • N’arrêtez pas votre médicament sans avis médical.
  • Demandez conseil à votre pharmacien ou médecin, même dans des situations banales : maux de ventre, maux de tête, douleurs musculaires…
  • Signalez tous les effets indésirables et/ou symptômes nouveaux que vous ressentez à la prise du traitement à votre neurologue (en particulier les comportements addictifs).
  • Discutez de la conduite automobile avec votre neurologue et soyez vigilant lors de la prise de votre véhicule (possible altération de la conduite).
  • Surveillez votre poids (surtout en cas de diarrhées).
  • Le médecin peut vous prescrire un contrôle de la fonction hépatique en cours de traitement.
Voir aussi
Dernière mise à jour le : lun 23/05/2022 - 09:57